Ads 1

SÉMINAIRE INTERGOUVERNEMENTAL FRANCO-SENEGALAIS : CONVERGENCE DE VUES ENTRE AMADOU BA ET ÉLISABETH BORNE

0 433

Le Premier Ministre du Sénégal, Monsieur Amadou BA et Madame Élisabeth BORNE, Première Ministre de la France se sont entretenus ce jeudi 7 décembre 2023 à Paris, dans le cadre de la réunion de suivi de la 5e édition du Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais. Cet entretien bilatéral a été un fort moment d’échange sur la feuille de route du dernier séminaire tenu le 8 décembre dernier en vue de consolider le dynamisme de la coopération entre le Sénégal et la France. Les deux parties ont salué le niveau stratégique de cette coopération et scruter de belles perspectives sur le plan économique, sécuritaire, non sans relever l’intensification de la coopération sportive, dans la perspective des jeux olympiques (JO) de 2024 à Paris et des jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) de 2026 à Dakar.

Sur le plan bilatéral, le Premier Ministre du Sénégal, Monsieur Amadou BA et Madame Élisabeth BORNE, Première Ministre de la France ont vivement salué la qualité et le dynamisme de la coopération entre les deux pays et la volonté forte, constamment réaffirmée, des deux Chefs d’Etat de consolider les relations multiséculaires d’amitié et de fraternité entre les Gouvernements et les Peuples sénégalais et français. Plusieurs mécanismes soutiennent la coopération entre les deux pays par le biais l’Agence Française de Développement (AFD) dont les financements portent sur divers projets dans des secteurs prioritaires comme l’agriculture, l’hydraulique, la santé, l’énergie, l’éducation, le sport, l’habitat, les infrastructures routières et ferroviaires et le développement rural, etc.

Au titre des investissements stratégiques de l’Etat du Sénégal, dans le secteur des infrastructures structurantes, le Premier Ministre du Sénégal, Monsieur Amadou BA est revenu sur la mise en œuvre de la deuxième phase du Train Express Régional (TER). Pour rappel, à la date du 30 novembre 2023, le Sénégal a signé avec la France 56 conventions de financement pour un montant total de 2,35 milliards d’euros soit, 1 541,4 milliards de FCFA.

Le Chef du Gouvernement sénégalais s’est également réjoui de la rétrocession du terrain de l’IRD au Campus franco-sénégalais (CFS). À ce propos, les objectifs de développement et de diversification des formations sont maintenus dans le but de former plus de 1 000 étudiants dans 25 formations (près de la moitié au niveau master, avec pour dominantes le numérique, l’ingénierie, l’agriculture et la santé), tout en répondant aux besoins économiques, et en favorisant la professionnalisation et l’employabilité des jeunes.

Évoquant la stratégie de souveraineté alimentaire du Sénégal, Monsieur le Premier Ministre Amadou BA est revenu sur la pertinence de la démarche sénégalaise soutenue par un financement de l’AFD visant accompagner sa mise en œuvre à travers trois interventions d’un montant global de 100 millions d’euros sur les trois ans (2023-2025).

Concernant la préparation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2026 à Dakar, il a salué l’état de la coopération sportive marquée notamment par un financement de l’Agence française de développement (AFD) pour un montant de 15 millions d’euros.

Les deux Chefs de Gouvernement ont souligné l’importance de s’accorder autour de stratégies prospectives notamment, pour la migration légale, la migration de la main d’œuvre et les programmes d’échanges.

COOPÉRATION FRANCE-SÉNÉGAL : REVUE DU PORTEFUILLE DE PROJETS

Monsieur le Premier Ministre Amadou BA a eu une importante séance de travail avec Monsieur Bruno Le Maire, Ministre français de l’Économie des Finances et de la Souveraineté Industrielle et Numérique, en présence du Ministre sénégalais des Finances et du Budget, Monsieur Mamadou Moustapha BA, de celui des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Monsieur Mansour FAYE et de celui de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Monsieur Doudou KA.

Le Premier Ministre Amadou BA a profité de sa rencontre avec le Ministre français de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle et Numérique, Monsieur Bruno Le Maire pour évoquer les termes de coopération financière entre la France et le Sénégal. Plusieurs projets phares du portefeuille de la France inscrits au PSE ont fait l’objet d’une mise en œuvre satisfaisante : le projet KMS3, le programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (PACASEN), le PROMOGED, le Projet d’Appui à la Valorisation des Initiatives Entrepreneuriales des Femmes et des Jeunes (PAVIE/FJ), le Programme de Développement Économique local et de Transition Agro- Écologique (DELTA), la dépollution de la Baie de Hann, le projet de renouvellement du collecteur de HANN, Programme d’urgence, d’assainissement urbain et d’aménagement intégrée de la voirie primaire et des réseaux divers du pôle de Diamniadio, le projet de construction de 18 ponts et autoponts. Le projet de construction de l’Hôpital Le Dantec, le TER, entre autres.

À l’occasion de cette rencontre, les perspectives à court terme de la coopération avec la France ont été abordées avec un focus sur le projet de résilience des écosystèmes du Ferlo (PREFERLO) et le projet de construction de l’autoroute Dakar – Tivaouane – Saint Louis. Mais aussi le suivi du Programme d’appui Budgétaire de l’AFD « pour la stabilisation Macroéconomique » du Sénégal de 150 Millions d’euros, soit 98,4 milliards FCFA approuvé en juillet 2023 et destiné à soutenir le Programme économique et financier appuyé par le FMI.
Relativement au Train express Régional, le bouclage financier de la 2ème phase du TER est effectif avec les derniers financements accordés par la BID, la BADEA et la BOAD. A ce titre, les discussions ont porté sur les contraintes soulevées lors de l’exécution de la première phase du projet. Et le Gouvernement s’est engagé à apporter des éléments de réponses pour consolider ce fleuron du partenariat franco-sénégalais.

Pour rappel, lors de la réunion du groupe consultatif pour le Sénégal de Paris en décembre 2018, une enveloppe de 1,5 milliards d’euros, soit 984 milliards de FCFA avait été annoncée par la France en termes de nouveaux engagements pour l’appui au financement du deuxième Plan d’Actions Prioritaires (PAP2) du PSE (2019-2023).
Malgré la conjoncture mondiale, le Sénégal engage l’année 2024 sous de bonnes auspices, avec un budget de 7003,6 milliards de FCFA, soit presque le triple du budget de 2012, date d’accession du Président Macky SALL à la magistrature suprême. L’année 2024 verra également le démarrage de l’exploitation du pétrole et du gaz, avec un fort impact attendu sur des secteurs tels que l’énergie et sur la croissance économique.

Laisser un commentaire