Ads 1

SÉDHIOU: DRISS JUNIOR DIALLO OFFRE DES BŒUFS POUR CÉLÉBRER LE MAWLID

0 56

Les mosquées de Marsassoum qui célèbrent chaque année le Maouloud marquant la naissance du Prophète Mohamed (PSL) ont été appuyées à raison d’un boeuf par lieu de culte.

Ce geste de Driss Junior Diallo, responsable politique APR, non moins Directeur général de l’Organe de Régulation du Système de Récépissé d’Entrepot de marchandises au Sénégal (ORSRE) qui n’en est pas à sa première action sociale a ému plus d’un fidèle et autorités religieuses de la commune de Marsassoum.

À l’endroit du bienfaiteur, les bénéficiaires n’ont pas tarri de témoignages élogieux.
Mosquée de Kankaba, première étape effectuée par la délégation chargée de la remise des boeuf. Elhadji Moro Kallo, imam ratib sous le coup de l’émotion n’a pas caché son sentiment. Celui pour qui l’acte posé par M. Diallo est la preuve de sa générosité d’homme de foi, doublé d’un fils attaché à la cause de sa localité, mérite des témoignages en ces termes: « Driss a plusieurs fois montré à Marsassoum qu’il est son digne fils. Dans la discrétion, il a toujours aidé les gens et porté assistance à beaucoup de localités de la zone du Djassing et de la région de Sédhiou ». L’imam de citer les faits récents en dates, allusion faite aux actions sociales du patron de l’ORSRE au profit des fidèles musulmans pendant le ramadan et les catholiques durant le mois béni du carême.

À la grande mosquée de Sourouacounda, des témoignages à la hauteur du geste de solidarité ont été aussi portés sur le donateur sur fond de remerciements et de prières. « Ces actes de soutien de la part de Driss Diallo ne me surprennent pas. Ce garçon a un coeur qui parle du bien plus que ne le fait sa langue. Il a toujours aidé les populations de Marsassoum de manière spontanée et délibérée » a indiqué Dou Seydi, responsable du comité des sages de la mosquée. Selon lui, être natif de Marsassoum, c’est appuyer ses causes les plus justes.

À Torankacounda, Elhadji Thierno Abdourahmane Diallo, imam ratib a dit ceci:  » Au delà du fait d’être un digne fils de Marsassoum, Driss n’a jamais oublié que c’est ici qu’il a appris à lire le Coran. Il a déjà beaucoup fait pour nous avant la remise de ces boeufs ». Imam Elhadji Thierno Abdourahmane Diallo de voir à travers ce geste, la main du Président Macky Sall qui a donné instructions aux autorités politiques d’être plus proches des populations. Instructions longtemps suivies à la lettre par Driss Diallo dans sa politique d’appui aux initiatives de développement local et de la prise en charge des questions liées à la formation et à l’emploi des jeunes.

Aly SALEH

Laisser un commentaire