Ads 1

SANTÉ OCULAIRE : DIRECT AID SE DÉPLOIE À TOUBA ET PREND EN CHARGE PLUS DE 1200 PATIENTS

0 195

L’ONG humanitaire koweïtienne Direct Aid Society vient d’organiser son premier camp gratuit de chirurgie de la cataracte de l’année 2024 à l’hôpital national Cheikh Ahmadoul khadim de Touba.
En partenariat avec le ministère de la santé et de l’action sociale, notamment avec le programme national de promotion de la santé oculaire au Sénégal, une équipe de chirurgiens ophtalmologistes égyptiens de « Oeil du monde », a pu apporter son concours en opérant du 18 au 22 janvier 2024 plus de 1200 patients de la cataracte.

Selon Mawla Oumar Barry, représentant de l’Ong Direct Aid, à la fin de cette campagne dans la ville sainte de Touba et environs plus de 1200 personnes ont été opérées gratuitement. Il a ainsi rappelé que de telles actions seront pérennisées toujours en partenariat avec le ministère de la santé: « depuis le 18 janvier, nous sommes ici à l’hôpital national Cheikh Ahmadoul khadim de Touba pour tenir un camp gratuit de la cataracte à l’intention des populations de la localité mais aussi des localités environnantes. En tant qu’ONG humanitaire, nous serons toujours présents aux côtés des personnes défavorisées pour les assister dans leurs besoins surtout en ce qui concerne les opérations ophtalmologiques. C’est cela notre mission principale », a-t-il déclaré.

Lors de son intervention, Moctar Dieng Badiane, médecin ophtalmologiste et coordonnateur du programme national de promotion de la santé oculaire au ministère de la santé et de l’action sociale est revenu sur cette collaboration qui prend en charge des milliers de patients à travers le Sénégal chauque année.

« Nous sommes au 5éme jour aujourd’hui pour ce camp de cataracte organisé à l’intention des populations de Touba et environs avec l’ONG Direct Aid Society et une équipe d’ophtalmologistes égyptiens. A la fin du camp, nous serons à 1250 opérations ou plus alors que notre objetif était d’opérer 1200 malades de la cataracte ici à Touba. Ce qu’il y’a c’est que chaque année, le nombre de patients recensés à travers le Sénégal dépasse 35 mille et nous parvenons à opérer 20 mille environs et pour le reste c’est souvent des difficultés d’accès aux structures soit géographique ou financière et au cours de ce genre d’occasions nous parvenons à combler ce gap. Et comme nous le savons, avec le dernier recensement de la population, Touba et Mbacké ont une forte densité, c’est pourquoi nous avons ciblé cette zone pour soulager ces populations qui ne peuvent pas accéder justement à des soins gratuitement avec la technologie phaco-émulsification que les profanes appellent le laser », a rensigné Dr Makhtar Dieng Badiane, coordonnateur du programme national de promotion de la santé oculaire pour qui, ce partenariat avec l’ONG koweïtienne leur permet aussi d’aller vers le transfert des compétences dans la mesure où les praticiens ophtalmologistes et d’autres personnels de la santé bénéficient d’un renforcement de capacités dans la technologie qu’est la phaco-émulsification.

Dr Badiane de rappeller, dans la foulée, qu’au Sénégal il existe plusieurs causes de cécité de mal voyance que sont la cataracte, le trachome (une conjonctivite banale qui atteint les yeux qui, à la longue peut entraîner la cécité), le diabète, le glaucome, entre autres.

Aly SALEH

Laisser un commentaire