Ads 1

SANTÉ OCULAIRE : DIRECT AID AU CHEVÉT DE PLUS DE 1200 PATIENTS DE LA CATARACTE AUX PARCELLES ASSAINIES

0 111

Plus de 1200 patients de la cataracte ont bénéficié d’une opération chirurgicale gratuitement au centre de santé Mame Abdou Aziz Sy des Parcelles Assainies.
C’est grâce à un apport financier et matériel de l’Ong humanitaire koweitienne Direct Aid Society en partenariat avec le ministère de la santé et le soutien de l’association de Chirurgiens ophtalmologistes égyptiens « Oeil du monde » que cela a été rendu possible.

L’ONG humanitaire Direct Aid Society en partenariat avec le ministère de la santé et la commune des Parcelles Assainies a organisé, du 26 au 30 novembre un camp de chirurgie gratuit de la cataracte au Centre de Santé Mané Abdoul Aziz Sy Dabakh des Parcelles Assainies. Un camp qui a permis la prise en charge gratuit durant cinq jours de plus de 1200 patients avec l’appui de techniciens ophtalmologistes égyptiens de « l’oeil du monde ».

Face à la presse, hier, dernier jour de ce camp gratuit, les organisateurs ont tiré un bilan satisfaisant non sans manquer de faire des plaidoiries pour une meilleure prise en charge de cette pathologie qui touche chaque année plus de 30.000 personnes.

« Je remercie toutes les autorités mais également ceux qui sont chargés de l’organisation de ce camp qui sont à l’origine de sa réussite. Je me réjouis beaucoup de cette journée parce que je ne pensais pas qu’elle devait avoir une telle ampleur. Je pensais que c’était uniquement la population des Parcelles Assainies qui allait venir se soigner mais j’ai constaté qu’il y a des gens qui viennent de Bambey, de Gossas et même de la Casamance. Cela veut dire que c’est un réel problème qui se pose au niveau même du Sénégal. Cette santé visuelle mérite que l’on puisse la refaire la refaire et s’il plaît à Dieu, je vais essayer de solliciter encore plus, devant le ministère de la santé, l’ONG Direct Aid Society de revenir l’année prochaine pour que l’on puisse faire encore ce genre de camp. J’ai reçu pas mal de messages de la part de la population et je suis très content de ce geste dont l’ampleur est inestimable. Je ne peux pas dire la gratitude que j’ai à l’égard de ces gens-là et je les remercie profondément », a indiqué Aboubacar Djamil Sané, maire des Parcelles Assainies.

Pour sa part, Le Directeur Général de l’ONG humanitaire Koweïtienne Direct Aid, Mohamed Ahmed Sneiba a dit sa satisfaction quant à l’affluence qui s’affiche: « nous remercions les autorités pour la bonne organisation de ce camp qui a comme objectif la prise en charge de 1200 patients qui vont être opérés pendant ces 5 jours. C’est vrai que que c’est une mission qui n’était pas très facile mais le malgré cela, nous avons, avec le ministère et la mairie des Parcelles Assainies pû trouver la solution adéquate pour la tenue de cette activité au profit de nos populations.
Ce camp entre dans l’objectif de faire 15000 opérations du cataracte pour l’année 2022. Il va être atteinte en dernier camp du mois de décembre et nous remercions vivement le ministère de la santé pour la collaboration qui nous facilite à chaque fois l’organisation de ces camps. Les populations également nous les remercions pour leur confiance. Nous travaillons avec notre partenaire international « Oeil du monde » qui a une grande expérience dans le domaine de l’ophtalmologie. Elle a beaucoup aidé le Sénégal dans ce domaine », a-t-il fait savoir.

Venu représenter le ministère de la santé, Dr Moctar Dieng Badiane, Coordonnateur du programme nationale de la promotion de la santé Oculaire a fait savoir que chaque année plus de 30.000 personnes sont atteintes de la cataracte au Sénégal et les moyens pour la prise en charge font souvent défaut pour bon nombre de personnes atteintes de la pathologie.

« Au terme de 5 jours de chirurgie gratuite de la cataracte c’est le lieu de remercier l’ONG Direct Aid Society qui nous a accompagnés depuis plusieurs années dans le cadre de la prise en charge des cas de cataracte mais aussi dans le cadre du transfert de compétences dans la formation continue, mais également de remercier monsieur le maire qui est présent avec toute son équipe pour permettre la réussite de cet événement. Nous remercions également Dr Senghor qui a diligenté cette activité depuis sa conception jusqu’à aujourd’hui », a dit Dr Badiane avant de poursuivre
« La cataracte est la première cause de cécité au Sénégal et chaque année, nous avons environs 30 à 35 000 cas qui sont recensés et les structures des différentes régions arrivent à prendre en charge une bonne partie et il y a une partie qui reste encore et c’est dû au fait d’accessibilité géographique mais par manque d’information et à travers cet activité de chirurgie gratuite, nous arrivons à combler ce gap là. Chaque jours, nous examinons plus de 500 malades et plus de 3000 personnes ont été consultées durant ces 5 jours. Si ces personnes n’ont pas de cataracte, nous les orientons et leur prodiguons des conseils pour éventuellement prendre en charge le pourquoi ils ont été sur place », a déclaré le représentant du ministère de la santé avant d’ajouter :
« au delà de cette prise en charge, nous avons discuté avec l’ONG pour transférer les compétences et de permettre aux ophtalmologistes sénégalais de faire la technique de la phacoémulsification. J’ai fait la formation avec eux depuis l’Égypte et l’idée c’est de transmettre à nos collègues cette expérience là et au-delà même de la cataracte, nous sommes en train de discuter avec eux, parce que très prochainement la greffe du cornée est en train d’être légalisée et cette chirurgie là se fait à l’extérieur à plus de 5 millions et avec eux nous avons décidé de voir, lorsque cette loi passera, comment est-ce que nous allons faire pour être formés et mettre des activités en place pour pouvoir soulager nos populations. Le besoin est là, la cataracte est problème de santé publique et nous faisons un plaidoyer auprès des autorités locales et comme la santé est une compétence transférée que l’on puisse beaucoup plus d’avantages aider les communautés, à travers les centres de santé, par des équipements mais aussi par la construction de structures ».

En attendant, le camp de Ziguinchor très prochainement au mois de décembre pour terminer la campagne de cette année, Direct Aid et ses équipes comptent atteindre de l’objectif de 15 000 opérations à travers le Sénégal en 2022.

Laisser un commentaire