Ads 1

RETOUR DE THIERNO ALASSANE SALL À L’APR : DE BONS OFFICES APPELLENT À LA MÉDIATION

0 55

macky et thierno alassane sallLa responsable politique du département de Kanel, Matham Ba, plaide pour que la Première dame et les sages de l’APR prennent leur bâton de pèlerin pour jouer aux bons offices entre Macky et Thierno Alassane Sall. Le prétexte, c’est qu’à 18 mois de la présidentielle, « il ne faudrait pas que l’APR se décime avec le départ des membres fondateurs qui quittent le navire, ce qui risque d’affaiblir le parti dans la coalition Benno, sans oublier qu’une partie de nos membres rallient l’opposition. Cela, personne ne doit le regarder sans réagir », a laissé entendre Matham BA.

Thierno Alassane Sall (TAS) doit rejoindre les rangs du parti. « Ce qui s’est passé entre lui et Macky relève de chose qui arrive entre acteurs politiques de même parti. Mais après la brouille, il faut se retrouver, car, Thierno Alassane a la chance de figurer dans le gouvernement des années durant en compagnie de son mentor. Vivement qu’il réintègre le parti », souhaite ardemment la responsable politique du département de Kanel. Qui lance un appel aux bonnes volontés pour faire la médiation entre deux amis. « Le cas de Thierno Alassane Sall est similaire à celui de Alioune Badara Cissé qui a pu rejoindre les rangs après une longue traversée du désert. Donc TAS peut toujours revenir, mais demande aux sages du parti tels que les Ministres Mahmout Saleh, Mbaye Ndiaye, et surtout la première dame à prendre leur bâton de pèlerin pour faire revenir le nouveau patron de ‘’République des valeurs. D’ailleurs, si les membres fondateurs ou les têtes de pont de l’APR quittent le navire à 18 mois de la présidentielle, cela ne risque-t-il pas de fragiliser notre formation politique dans la coalition Benno? », se demande Matham qui s’est inspirée du déplacement des pontes de l’opposition lors du lancement du nouveau mouvement de TAS, en l’occurrence Idy, Abdoul Mbayen Ousmane Sonko.

Mais la responsable de Kanel ne les a pas ratés : « S’il y a quelqu’un qui doit édifier les sénégalais sur la richesse de Hussein Habré, c’est bien Abdoul Mbaye. « Au lieu de dire aux sénégalais et aux Tchadiens combien il a pu amasser avec sa banque à l’époque de l’arrivée de l’ancien président Habré, le leader de l’Alliance Citoyenne pour le Travail (ACT) décide de s’afficher de manière maladroite avec son ancien Ministre dans le premier gouvernement de Macky. Voilà ce qui donne raison à ceux qui parlaient de ‘’deal’’ entre les deux quand ils étaient aux affaires. Abdoul Mbaye n’a pas à cautionner et à soutenir la sortie de Thierno Alassane, il n’est plus de ce calibre », a estimé Matham Ba.

Quant à Idrissa Seck, « il ne sait pas que les gens rient de lui sous cape quand il fait une apparition pour, dit-il, soutenir Thierno Alassane Sall. On a tous en mémoire le projet 4/4/44 où il s’est enrichi de manière éhontée. Un homme politique de cette trempe mérite-t-il encore de se dévoiler à la face du Sénégal ? », se demande la Kanéloise, responsable politique de son état.

Visiblement très inspirée, cette amazone du président Mmacky Sall n’a pas, non plus, raté Ousmane Sonko, mêlé récemment à une affaire liée au foncier. « Le responsable de Pastef devra éclairer la lanterne des sénégalais sur cette affaire de foncier. Comme il ne cesse de s’ériger en modèle, on ose espérer qu’il sortira indemne de cette affaire qui risque de le renvoyer à ses débuts de politicien », croit savoir Matham Ba.

Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire