Ads 1

PAPE DJIBRIL FALL : FAIRE DU SONKO SANS SONKO ! (Par Ibrahima DIAKHATÉ Makama)

0 717

Pape Djibril Fall, député ! Que du chemin ! Cependant, si dure a été le trajet menant à l’Assemblée, plus ardue encore sera la détermination de sa posture dans l’hémicycle. Il n’a ni l’âge de Pape Diop, encore moins la trajectoire politique de Thierno Alassane Sall. Si Pape Diop est, quasiment, au crépuscule de sa carrière et que TAS a eu à militer au 1er rang au parti au pouvoir, PDF, lui est vierge politiquement parlant ! Ce qui fait que ses décisions et orientations ne recoupent pas – forcément – avec ces mammouths politiques. S’appuyant sur le célèbre postulat gidien selon lequel « tout choix est une élimination », il s’avère, de ce point de vue, que toute décision aura des conséquences énormes sur sa carrière politique. Les conséquences immédiates et lointaines et peuvent être annihilées en projets politiques pour le court, moyen et/ou long terme. C’est dire que sa ligne de conduite ne sera pas une mince affaire ; elle sera même d’une complexité extrême ! Aussi, pour sortir de cette situation inextricable, doit-il, dès lors, affronter – avec les siens – cette question que tous les sénégalais se posent dont lui seul a la réponse, pour l’heure : doit-il convoler en noces heureuses avec l’inter-coalition Yeewi-wallu ou faudra-t-il fleurter avec la majorité BBY ?

Pour mieux répondre à cette interrogation principielle, il faudrait mesurer les forces en présence et penser ce qu’il y a de mieux pour cet intrus dans la vie politique.

Si PDF s’allie avec la coalition Y-W, il passera, allègrement, de zéro à héros par la pyrotechnie de l’image-écran qu’on lui dressera. La nette ligne de démarcation entre l’opposition et le pouvoir et la perception de la majorité font que, finalement, qui rejoint leur cause, est, ipso facto, porté en triomphe. Inutile de préciser, également, que le chemin inverse expose – dru – à la lapidation numérique ! Mais, après l’effet artifice, PDF aura à heurter de front, à cause du réalisme politique en règle dans ce milieu, au moins trois problèmes politiques majeurs. De prime abord, il croisera une masse critique de jeunes tels Guy Marie Sagna, Barth, Ayib Daffé et beaucoup d’autres durs à cuire de cet acabit. Il trouvera, ensuite, et déjà en place, un discours politique arrimé sur l’antisystème avec des relents dits patriotiques, nationalistes et panafricanistes. Enfin, il sera obligé, s’il veut faire vieux os dans ce groupe, se complaire à la forte influence et le charisme de Ousmane Sonko, alors que lui, PDF, aime jouer au chroniqueur pertinent libre de corps et d’esprit.

Si, PDF entre en coalition avec le BBY, il doit, dès l’abord, essuyer une vague de critiques. Il devra affronter – stoïque ! – la vindicte des réseaux sociaux, les quolibets de toutes sortes, le bannissement d’une partie de l’opinion et, peut-être, le départ de certains membres de son organisation « les serviteurs ». Toutefois, en retour, il pourra négocier des portefeuilles ministériels pour ses partisans ou lui-même, des postes de DG et autres avantages liés à l’exercice du pouvoir. Il pourra apprendre la pratique de la gestion de l’Etat et être en avance sur nombre de sa génération. Il sera, également, mis en évidence dans ce groupe du fait de sa jeunesse. Il pourra, alors, jouer le rôle de paravent vis-à-vis des francs-tireurs du Pastef.

Ce qui est remarquable, dès lors, c’est que sa détermination ne devra-t-elle pas être de type cornélien. En d’autres termes, en pesant, objectivement, le pour et le contre, il aura intérêt, à notre humble avis, rallier le camp du pouvoir pour ne pas fondre dans la masse et la dynamique du Pastef.

Toutefois, il pourra, aussi, frayer une 3e voie. En procédant de la sorte, avec l’intelligence qu’on lui prête, il pourra réinventer une autre trajectoire politique à l’opposé de Sonko. Autrement dit, il s’agira, en clair, pour lui, d’être l’adversaire le plus irréductible du leader du Pastef ou tout autre leader sur l’échiquier politique. Il pourra alors se poser en alternative crédible au maire de Ziguinchor ou avoir des coudées franches pour les compétions électorales à venir.

Tout compte fait, en ayant en lame de fond son âge, se ranger derrière Sonko serait suicidaire pour PDF. A moins, qu’il s’inscrit dans le très long terme. S’il veut, cependant, s’affirmer pour le moyen terme, il devra penser faire du Sonko sans Sonko. En d’autres termes, il sera question, pour lui, d’appliquer la même recette que Sonko sur Macky Sall avec une dose plus acérée.

S’il réussit, au demeurant, à opérer cette reconsidération de paradigme, à coup sûr, il sera un autre Sonko … en téléchargement.

Ibrahima Diakhaté Makama. makamadiakhate@gmail.com

Laisser un commentaire