Ads 1

OUSMANE TOURÉ « KOPPE », UN DÉCLIC POUR LA COMMUNE DES HLM (Par Idy FALL)

0 219

Des élections municipales et départementales du 23 janvier dernier, une certaine opinion prédisait qu’elle ne provoqueraient aucun engouement, qu’elles n’allaient pas mobilisées beaucoup de votants comme à l’accoutumée et avec les multiples reports constatés .Au finish ,6,8 millions d’électeurs étaient appelés à départager les 3149 listes en compétition dans les 557 Communes et 45 départements du Sénégal.

La dure réalité des faits, qui a pris goût à déjouer les pronostics, a encore fait des siennes renvoyant à leur copie certain pseudo analystes et rectifiant mentors et politologues autoproclamés. Le taux de participation record enregistré, jamais vu dans une élection locale , particulièrement à Dakar et dans certains départements comme Ziguinchor ,lors de ce scrutin, est à ce titre significatif. En dépit ,des modifications du code électoral sans consensus avec l’opposition et la société civile , la caution jugée trop élevée par certains acteurs et l’ absence de spots de sensibilisation de l’Etat sur  ces élections et leurs enjeux ,la volonté de jouer à fond le jeu démocratique s’est signalée chez les acteurs qui,au delà des clivages, ont tenu à accomplir leur devoir de citoyen. Les citoyens électeurs sénégalais sont sortis en masse voter.

A la lecture des résultats nés de ces élections territoriales, on peut dire avec certitude , que la grande coalition présidentielle « BENNO BOKK YAAKAAR »(Unis pour l’espoir) est en zone trouble,la coalition  » YEWWI ASKAN WI « (Libérer le peuple) en embuscade, la coalition « WALLU SENEGAAL »(Sauver le Sénégal) à la traîne, accusant un retard et qui lui sera très difficile de rattraper alors que des coalitions comme « GUEUM SA BOPP » ( Croire en soi)  ou  » BUNTI BI  » (La Porte) , » AND NAWLE AND LIGGUEEY » ( Être Ensemble et Travailler) constituent des révélations .3

Lors de ces élections municipales ,le nombre de sénégalais qui ont voté était de 3 millions 174 mille 700 ,soit 48% des électeurs inscrits sur les listes électorales et si les législatives du 31 juillet: s’inscrivent dans ce sillage c’est sur qu’on aura une belle représentation parlementaire.

Si l’opposition radicale autour des KHALIFA SALL du Mouvement TAXAWU SÉNÉGAL et OUSMANE SONKO de PASTEF ont voulu faire des locales l’ occasion de leurs montée en puissance au sein de l’opposition sénégalaise ,les locales les ont projetées au-devant de la scène politique avec la victoire de leur coalition dans les grands centres urbains comme Dakar,Thiès , Ziguinchor , Rufisque .Ce résultat n’est que la premisse  d’une recomposition à venir et dont les paramètres sont inscrits en filigrane dans ce scrutin.

Une dynamique YEWWI ASKAN WI qui a fait élire des inconnus dans plusieurs collectivités territoriales du pays.

Bien que BENNO contrôle plus de 438 Communes sur 553 que compte le pays ,les citoyens ont voulu envoyé un message et exprimer leur mécontentement.

Quelques premiers enseignements peuvent en être déduits. Les locales ont montré que seul les grands rassemblements politiques peuvent amener de bons résultats électoraux et les investitures prédestinent les résultats des élections. Cela a payé pour la coalition de l’opposition la plus large et sa stratégie de faire de ces élections un référendum pour ou contre une troisième candidature du Président Macky Sall aux Présidentielles de 2024.

Un regain de terrain de la part de cette opposition dite radicale  que le pouvoir cherche à anéantir à des mois des législatives et a deux ans des présidentielles.Une redistribution politique autour de nouveaux leaders à émerger et se rassemble pour alterner le régime marron beige.

Le second enseignement à tirer de ce scrutin , c’est qu’en réalité les partis politiques traditionnels comme l’ APR,le PS ,l’ AFP ,le PDS ou la LD et autres ,du cycle antérieur, sont en déperdition ; que les courants idéologiques ont disparus du paysage politique laissant leurs places à la faveur de la vacuité ideelle , des  invectives et des calomnies , des contre valeurs.

Au-delà ,des élections territoriales dont la particularité  réside dans sa nature même ,une culture de proximité  avec les populations , les résultats sortis des urnes constituent un ballon de sonde localement branché sur les pouls du peuple.Cette victoire de l’opposition dans les grandes bastions électorales , exutoire pour les populations, impose le régime en place à se remettre en compte  et faire preuve de plus de démocratie et de consensus sur la marche du pays.

DANS LE SILLAGE DE LA CITOYENNETE ACTIVE 

Que donnent donc à voir les élections locales du 23 janvier dernier ? Comme tout scrutin de  » fin-mandat», les scores de la majorité présidentielle sont bien à observer en regard de ceux des forces de l’opposition. Mais il faut aussi compter sur d’autres éléments : la recomposition en cours du système partisan sénégalais, le brouillage de l’offre politique induit par la multiplication des alliances ou encore la dynamique ascendante des listes étiquettes  » citoyenne » .

Dans le sillage de leurs succès ou scores énorme lors de ces élections territoriales, des organisations associatives et citoyennes se remobilisent et se projettent vers les législatives du 31 juillet prochain. Des discussions et des tractations à tous les niveaux, vulgarisée ou non, sont en cours.

OUSMANE TOURÉ  » KOPPE » , UN DÉCLIC POUR LA COMMUNE DES HLM

Les élections municipales furent amplement discutées au niveau de la commune des HLM avec 12 listes en compétition..Et pour une première participation et en tant que candidat de la Société Civile , l’ancien Directeur du Centre TRAIMAR , logé au sein du Conseil Sénégalais des Chargeurs ( COSEC) ,Expert maritime et portuaire au BIT / CNUCED , OUSMANE TOURÉ a su marqué sa présence en surplantant la tête de liste et candidat de la  coalition BENNO BOKK YAAKAAR ,le Maire sortant Babacar Sadikh SECK et à sortir second de cette joute électorale avec plus de 2300 voix récoltés.Une performance inédite d’ abord par la composition de sa COALITION GAGNANTE AK DÉCLIC ,ou des membres de Partis politiques d’opposition comme du pouvoir , d’associations de jeunes et de femmes comme FEMMES ACTIVES DES HLM, SYNERGIE D’ACTIONS CITOYENNES ou  D’CLIC- HLM dont il est le Président fondateur ,de notables de cette commune de la ville de Dakar se sont retrouvés sur cette liste citoyenne.Mais aussi la responsabilité sociétale assumée à travers les  bourses scolaires et aides sociales,les  Opérations « CITÉ PROPRE » , » Enrôlement à la CMU des 3500 élèves  ,de circoncision gratuite de plus de 300 jeunes à la traditionnelle cérémonie de remise de prix aux meilleurs élèves de la commune et autres actions de développement local.Bref ,avec ses propres moyens ,et cela depuis 2010, il a toujours été au chevet de ses concitoyens pour prendre en charge leurs préoccupations…Un travail de terrain qui a failli payé nul était la bourrasque YEWWI ASKAN WI à Dakar et le fait que l’ ancien joueur , ancien membre de la Fédération de football  et Président du Club du Port Autonome de Dakar,avec son slogan « HLM D’ABORD », est une réalité politique dans la  commune des HLM..Et à cette orée des législatives,il est l’objet de toutes les convoitises et est couru par toutes les coalitions pour une future alliance aux législatives du 31 juillet prochain.

Et cela malgré sa défaite de justesse par le candidat de YEWWI ASKAN WI que beaucoup de hlmois ont de la peine à reconnaître.

Avec la désillusion électorale du camp de la majorité présidentielle et le fait que MACKY SALL et son régime ne peuvent rien revendiquer en terme de réalisation ou de promotion d’un fils ou fille des HLM, la Commune des HLM , éternelle rebelle ,est un enjeu de taille dans la conquête de Dakar.

Et OUSMANE TOURÉ  » KOPPE » ,le social ,le manager ,le fédérateur a sa carte à jouer pour les prochaines élections législatives ,qui seront âprement discutées..

 Idy FALL

Laisser un commentaire