Ads 1

OUSMANE SONKO : FIN DE MISSION DU KHALIF DES TÉNÈBRES

0 518

Les 14, 15 et 16 Mars 2023, notre pays a vécu 03 Journées de sang et de larmes par la faute d’un homme politique qui a transformé un groupe de compatriotes en masses de confrontations directes. Si, indibutablement, la violence rétorse est consubstantielle au Projet et à la Pratique politiques de M. Ousmane Sonko, ce qui s’est passé au Sénégal durant ces 03 horribles Journées, condense et exprime autre chose encore.

Enferré et empêtré dans d’insolubles difficultés générées par ses dérives permanentes et en tout genre, M. Ousmane Sonko a servi aux Sénégalais, un discours ubuesque et surréaliste sécrété par l’énergie du désespoir.

Soutenant qu’un « liquide » a été  » versé » sur lui, qu’il qualifie « d’agent anti – émeute » selon « certains » de ses médecins, et ayant  » eu du mal à respirer », il va à l’essentiel de sa posture politique:  » C’est une tentative d’assassinat et ce n’est pas la 1ère fois »! Oui, c’est fort de café d’avancer de pareils propos! Car, alors que de ses dires,  » ses habits sont envoyés à l’étranger pour être testés », on pourrait penser qu’il s’agissait d’une hypothèse, le voilà qui étale une certitude. Ou plutôt, devrait – on croire l’un de ses médecins avançant qu’un test avait permis de trouver des  » traces de cyanure » dans son sang! Un test sur quelqu’un qui en refuse un autre pour son ADN dans une autre affaire? Bizarre… surtout que l’expert dédié est son militant de 1er ordre! Aujourd’hui, par suite d’une série de constats et d’informations, il apparaît clairement, que toute cette opération était un château de mensonges éhontés à finalité politique malsaine.
Ainsi, Sa Sainteté (« Ousmane mou sell mi »), a trébuché moralement en se drapant du manteau du mensonge criminel, avant de toucher le fond des abymes!

Le Khalife auto – proclamé qui s’est autorisé un « Ndigël » ( c’est son propre mot) insurrectionnel sur l’ensemble des 46 Départements, a mordu la poussière et n’a vu que du feu! La récolte aura maigre, car, au – delà de quelques échauffourées dans de rares zones du pays, l’immense majorité du peuple a refusé et rejeté ses Appels au soulèvement et à l’insurrection. Toutefois, les délires mortifères du Gourou ont débouché sur la mort, à la fleur de l’âge, d’innoncents, que pleurent des familles affligées et une nation endeuillée.

La sanglante saga de M. Ousmane Sonko dont le mot principal de son vocabulaire politique est  » Tuer » (  » ray », jël bakkan »,  » mortal kombat »…), est dans sa phase maximale de décripitude et d’évanescence. Incapable de formuler un Projet alternatif au PSE, son « Offre » politique se résume à l’insulte vulgaire que cristallise le maléfique  » gatsa – gatsa » et une attaque permanente, en règle, contre les Institutions de la République.
Sans doute aucun, M. Ousmane Sonko a « enrichi » son bréviaire politique dont on avait longtemps cru que son ‘horizon indépassable était le « Complot ». Il y a ajouté « l’Assassinat »! Doutant de la santé mentale de nos compatriotes, M. Ousmane Sonko est dans les profondeurs de la lâcheté coupable. Comment quelqu’un qui sait qu’il a fauté jusqu’à devoir inviter les Sénégalais à venir massivement le soutenir au Tribunal, jusqu’à ce que ses Amis supplient le plaignant à retirer sa plainte (un aveu de culpabilité sans conteste possible), pourrait – il constituer un danger exigeant un « assassinat »? Comment est – il possible de convoquer une aussi grave pratique totalement étrangère à notre Histoire politique nationale? Oui, le désarroi, l’impasse et la peur de tout perdre, sont à la fois, de mauvais compagnons et les pires conseillers!!!

Inaudible, son discours se noie dans le lac de la fausse repentance, de l’invite sans lendemain. En demandant à sa meute adepte du comportement moutonnier et assumant la « Servitude Volontaire « , de se détourner du Net, voire du téléphone, M. Ousmane Sonko avoue, par là même, que les propos des ses partisans frisent la totale ‘illégalité. Et justifie, tant leur traque que leur traduction devant les Tribunaux!!!

M. Ousmane Sonko, le malade sain, pose la question politique centrale autour d’un affrontement direct et durable avec les Forces de Défense et de Sécurité. Et ce, advienne que pourra, jusques y compris la mort de centaines ou de milliers de jeunes, de destructions massives des Biens d’autrui, de blocage de la vie économique et sociale de notre pays. Qu’importe, dès lors que les  » femmes pourraient procréer ( » yaay yi juraat ») et que sur 03 jours de soulèvements, Macky Sall tombe!!

À quelques mois de la Présidentielle du 25 Février 2024, proposer de pareilles inepties est révélateur d’une double vérité: M. Ousmane Sonko sait que pour lui, c’est le chant du Cygne, que c’est fini, car l’issue finale demeure sa défaite politico – morale. Ensuite, il est clair, comme l’eau de roche , que M. Ousmane Sonko envoûté par un culte démesuré de la personnalité, n’a jamais cru à la voie démocratique de prise du pouvoir.
Il appartient alors, aux forces démocratiques, républicaines et patriotiques d’unir leurs forces autour du Président Macky Sall pour un Sénégal meilleur pour Tous!!!

La CAVE
( Cellule d’Appui à la Veille Stratégique) de l’APR

Laisser un commentaire