Ads 1

OUMAR BA (AMS) : « ÉVITER LE TRANSFERT D’ÉLECTEURS C’EST RENFORCER LES MESURES DE VÉRIFICATION ET DE CONTRÔLE »

0 3 022

Le vice-président de l’Association des maires du Sénégal, Oumar Ba est d’avis que la meilleure manière de lutter contre le transfert d’électeurs est de renforcer les mesures de vérification et de contrôle.  

Le vice-président de l’Association des maires du Sénégal (Ams) estime que « c’est un faux débat et un mauvais procès qui est fait aux maires », en ce qui concerne la délivrance des certificats de résidence. Selon Oumar Ba, la rigueur imposée par certains maires pour obtenir ce sésame indispensable pour les citoyens qui veulent changer de lieu de vote lutte contre le transfert d’électeurs. « Pour éviter le transfert d’électeurs, il faut renforcer les mesures de vérification et de contrôle avant toute délivrance de certificat de résidence. Ces vérifications effectuées par les maires sont souvent interprétées comme de la mauvaise volonté alors que ce sont des mesures de recherche de transparence et de bonne gouvernance électorale », a-t-il déclaré, joint par téléphone.

Le vice-président de l’Ams a souligné que la délivrance d’un tel document est soumise à des règles. « En délivrant un certificat de résidence, le maire engage sa responsabilité. Il est tenu au préalable de faire les vérifications habituelles. Il se trouve que certains demandeurs exigent le document dans des délais qui ne sont pas raisonnables, et parfois séance tenante », a fait remarquer M. Ba, Maire de la commune de Ndiop, dans le département de Fatick.  « Au Sénégal, les maires ont vraiment bon dos. Si les procédures prennent du temps on les accuse de rétention de certificat résidence et si les procédures sont rapides on les accuse   de transfert d’électeurs. Il faut plus de retenue et de sens des responsabilités de part et d’autre », a-t-il lancé.

Le vice-président de l’Ams ajoute qu’il « n’est pas nécessaire de chercher à faire des rappels à l’ordre aux Maires ». « Cela contribue à crédibiliser les accusations généralement non fondées. Les Maires ont une forte expérience dans la gestion des élections et savent faire la part des choses », a-t-il affirmé. S’agissant de la position de certains acteurs politiques qui avertissent contre une crise électorale, M. Ba a dit sa conviction : « il est difficile d’éviter un conflit électoral avec quelqu’un qui le recherche coûte que coute à des fins de propagande et d’agitation politique. C’est trop facile d’accuser et de dénoncer, il faut fournir des preuves. Présentement ce sont les preuves qui font cruellement défaut ».

Laisser un commentaire