Ads 1

NOTRE POLITIQUE DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ NATIONALE (Par Mary Teuw NIANE)

0 836

Le Sénégal respectera l’intangibilité des frontières issues de la colonisation.

Nous assurerons la souveraineté de notre pays sur l’ensemble du territoire national. Aucune parcelle du territoire national n’échappera à l’autorité de l’État.

Nous mettrons un terme dès notre accession au pouvoir à la présence de bases militaires étrangères sur notre territoire national.

Nous développerons à la place une politique de partenariat mutuellement avantageux avec les pays amis.

Cette politique sera basée sur la formation et l’entraînement de nos militaires, les manœuvres militaires conjointes, l’acquisition d’équipements, de moyens logistiques et de moyens militaires modernes, l’échange de renseignements, la mise à disposition de données satellitaires, etc.

Nous veillerons particulièrement à ce que notre armée nationale et notre gendarmerie nationale soient dans les meilleures conditions matérielles, financières, morales et psychologiques pour exercer dans les meilleures conditions leurs missions.

Nous assurerons, sans aucun compromis possible, avec rigueur et sévérité, le respect strict et la plus haute considération à notre institution militaire, à leurs autorités et à tous leurs membres.

Nous veillerons à ce qu’aucune parcelle de terre, de cours d’eau et de mer sénégalaise ne soit accaparée par un autre pays.

Nous assurerons et assumerons la souveraineté économique, infrastructurelle, sociale et culturelle sur l’ensemble du territoire national.

En d’autres termes, nous n’accepterons plus que les questions relevant de notre souveraineté dans la construction et l’équipement d’infrastructures sur notre territoire national notamment celles touchant à la question stratégique de l’eau soient soumises à un arbitrage d’organisations inter-étatiques ou que d’autres États puissent y opposer leurs vétos.

L’armée nationale, la gendarmerie, les services de renseignement, les services d’espionnage et de contre espionnage seront dotés de moyens humains, matériels, technologiques et de compétences dans les différents domaines de surveillance, de veille, de défense, de ptotection et de dissuasion que couvrent leurs missions.

Nous élèverons le Génie militaire au niveau de la division.

Nous le doterons d’équipements et de ressources humaines adéquates pour que l’armée nationale puisse apporter une contribution décisive à la construction des infrastructures comme les écoles, les collèges, les centres polyvalents de formation, les lycées, les dispensaires, les centres de santé, les bibliothèques, les pistes, les infrastructures sportives, les forages, les canaux de transport d’eau, l’aménagement des périmètres agricoles, les fermes d’élevage, les bassins aquacoles, la sensibilisation citoyenne, tout cela à travers une mobilisation citoyenne massive de la jeunesse.

Nous créeront au sein de l’armée nationale, une division numérique et aérospatiale, hautement scientifique et technologique, chargée de prendre en charge toutes les implications actuelles et à venir du développement du numérique, sur la terre, dans l’air, à partir de la mer et de l’espace.

Cette division sera chargée d’exploiter les opportunités qu’offrent la science, la technologie, et le numérique pour assurer la sécurité de notre territoire national.

Elle donnera à notre pays toute la force, la profondeur et l’intelligence stratégique lui permettant d’anticiper et d’enrayer toute menace extérieure.

Cette division aura aussi en charge la protection numérique de toutes nos infrastructures nationales, civiles comme militaires, les questions stratégiques liées au cyber espace, à la cybersécurité et à la guerre numérique et électronique.

Nous développerons tous les partenariats notamment dans le domaine de la formation et du renforcement de capacité pour permettre à notre armée nationale d’être au même niveau opérationnel et d’efficacité que les armées les plus modernes.

Notre armée nationale renforcera sa participation dans les missions de maintien de la paix de l’organisation des Nations unies, de la CEDEAO et de l’Union africaine.

Cependant le Sénégal s’abstiendra d’intervenir dans toute affaire concernant la politique intérieure d’un pays à moins qu’elle constitue une menace pour notre sécurité nationale.

Nous nous ferons un point d’honneur de veiller à renforcer l’autorité, le leadership et l’image de notre armée nationale et de notre gendarmerie nationale.

L’armée et la gendarmerie constituent un des instruments essentiels dans la mise en œuvre de notre vision de construction de notre Nation, d’intégration réussie des citoyennes et des citoyens et de l’aménagement équitable du territoriale.

Dakar, dimanche 6 août 2023
Prof Mary Teuw NIANE

Laisser un commentaire