Ads 1

NON RESPECT DES ENGAGEMENTS PRIS PAR LE MINISTRE ABDOULAYE SAYDOU SOW : LES SUPPORTERS SÉNÉGALAIS DU BURKINA N’IRONT PAS À LA CAN

0 392

Grosse passion montrée par les pays participants à la 34 ème Édition de la Coupe des Nations qui démarre ce 13 janvier. Qui dit compétitions dit engouement que ne peuvent créer que les supporters. La Côte d Ivoire qui accueille cette fête du football voit à ses portes de hordes de supporters venus des pays riverains. Quid du Sénégal appelé à défendre son titre mais hélas, plus de 100 supporters regroupés autour du comité 12 ème Gaindé Antenne Burkina Faso, sont toujours à quai faute de moyens promis et toujours pas remis par le ministre de l’urbanisme et du Logement, Abdoulaye Saydou Sow, par ailleurs vice président de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF).

Promesse pour promesse, les supporters sénégalais sont plongés dans un profond désarroi.
Tout est parti d’une rencontre qui avait pour cadre l’hôtel Palm Beach. Le ministre Abdoulaye Saydou Sow, venu au Burkina Faso, présentait aux compatriotes le projet de 100000 logements initiés par le gouvernement.

Au sortir de cette rencontre, le ministre a été sollicité par les supporters sénégalais pour un appui financier en prélude à la Can. Le ministre en réponse leur propose 2 billets d’avion. Inadapté puisque la caravane devant rallier la Côte d’Ivoire dépasse la centaine de membres. En lieu et place,.le.ministre Abdoulaye Saydou Sow leur propose 2 millions de f sachant qu’avec cette somme, les vaillants supporters pourront rallier la Côte d’Ivoire pour la cause nationale.

Depuis lors, c’est silence radio de l’autorité. Les multiples relances adressées au vice président de la FSF sont restées vaines.

Pour notre part, nous avons tenté de prendre contact avec la cellule de Communication pour laquelle, nous restons tout à fait disposés à recevoir leur version.

En attendant, les Lions qui auront besoin de l’appui nécessaire risquent purement et simplement d’être noyés par la horde de supporters venus d’autres pays.

Ibrahima DIOP

Laisser un commentaire