Ads 1

LUTTE CONTRE LA TRAITE DES PERSONNES: LA CELLULE NATIONALE ET LE RIEPP S’ENGAGENT DANS LA SENSIBILISATION

0 60

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action national de lutte contre la traite des personnes qui comporte quatre axes essentiels, à savoir le renforcement de capacité, la prévention, la recherche suivi- évaluation et le partenariat, la Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes, présidée par El Hadji Malick Sow, a signé une convention avec le Réseau international pour l’élimination progressive de la pauvreté au Sénégal (RIEPP) dirigé par Abdou Mbar Sylla.

A travers ce partenariat, Mme Awa Ndour chargée de programme à la Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes, a indiqué qu’il s’agit de mener des activités de sensibilisation sur la traite, mais plus précisément sur la servitude domestique. Selon elle, c’est une thématique d’actualité du fait que ces derniers mois, il y a beaucoup plus de victimes qui sont exploités au niveau des pays asiatiques. «Des jeunes dames qui quittent le Sénégal à la recherche d’un emploi au Moyen Orient et qui finalement sont exploitées», a-t-elle révélé.

Cette structure du ministère de la Justice est chargée de coordonner les efforts du gouvernement en matière de lutte contre la traite des personnes. Elle mène des activités de sensibilisation auprès des populations, des agences recruteurs, des femmes qui généralement recrutent les jeunes, mais surtout auprès des potentiels victimes de ce phénomène devenu une réalité dans notre pays.

La Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes (CNLTP) et le Réseau international pour l’élimination progressive de la pauvreté (RIEPP), ont prévu une activité de formation les 30 et 31 mai prochains. Cette formation destinée aux femmes travailleuses domestiques identifiées par le RIEPP, souligne le Directeur des Programmes Saliou Ndiaye, va leur permettre d’avoir une meilleure compréhension du concept lié à la traite des personnes. Toutefois formées, ces dames qui travaillent dans les foyers vont à leur tour sensibiliser leurs sœurs jusque même au sein de leurs familles. «Le RIEPP s’active également dans des activités de lutte contre la traite des enfants», a précisé M. Ndiaye.

Les deux structures partenaires vont procéder au lancement du projet à travers une activité de sensibilisation qui va être dupliqué dans toutes les régions. La CNLTP a déjà commencé à faire des activités avec les collectivités locales. Le mois dernier les responsables de la Cellule se sont rendus à Mbour pour tenir un grand rassemblement avec le Conseil municipal sur la thématique de «l’exploitation sexuelle des jeunes filles».

En fonction des zones pourvoyeuses, de départ ou d’arrivée, les parties prenantes vont adapter la sensibilisation sur la thématique afin d’atteindre l’objectif visé qui consiste à lutter vraiment contre la traite des personnes.

Ch. Seck NDONG

Laisser un commentaire