Ads 1

LOI SUR LA CRIMINALISATION DE L’HOMOSEXUALITÉ AU SÉNÉGAL : OUSMANE FAYE RÉCUSE « AND SAMM JIKKO YI » QU’IL TRAITE DE « POLITICIENS ENCAGOULÉS DOUBLÉS DE SALAFISTES ».

0 38

Les membres et sympathisants du mouvement ‘’And Samm Jikko Yi’’ ont battu le macadam ce dimanche, dans le cadre d’une manifestation, pour pousser les autorités à voter une loi pour criminaliser l’homosexualité au Sénégal. Une position qui fait rougir le leader de Manko Wattu Sénégal (MWS) qui trouve inopportune une telle requête. «Pourquoi voudraient-ils soulever une question déjà résolue par le code pénal? Non ce qu’ils veulent, c’est autre chose. On les connaît tous, ils ont une stratégie bien murie pour dérouler un agenda caché. C’est des politiciens encagoulés qui croient qu’avec ce petit rassemblement, ils peuvent amener l’état à fléchir. C’est peine perdue, notre architecture juridictionnelle a déjà préconisé des sanctions contre tout acte contre-nature», indique Ousmane Faye.

Le leader de MWS, très remonté contre Oustaz Aliou Sall et ses collègues manifestants d’asséner : «Ils oublient que nous vivons dans un petit espace où on se connait tous, les uns les autres. Le prétexte qu’ils brandissent pour faire voter une loi pour criminaliser l’homosexualité n’est pas solide. C’est un faux argument qu’ils arguent, alors que cette pratique est déjà punie par la le code pénal. Donc étant donné qu’il n’y a aucunement péril en la demeure, pourquoi ne pas s’attaquer à l’adultère, au mensonge, aux combines, aux viols et autres maux dont eux, les oustaz, sont souvent accusés. Qu’ils ne nous fassent pas dire des choses que nous connaissons», se fait menaçant Ousmane Faye.

Pour lui, «vu notre société et comment elle est organisée, tout le monde sait que ces pratiques ne peuvent prospérer. Nous sommes donc curieux de voir que ces Oustaz ‘’pères Noël’’ s’activent pour une cause déjà réglée, surtout que le Président de la République l’a dit mille fois et répété N fois: cette question ne se posera pas ici, et s’ils continuent à vouloir semer le désordre, j’invite l’Etat vraiment à sévir contre ces gens qui, apparemment, font simplement dans le désordre. Selon le patron de MWS, «ils ne le disent pas, mais ce sont des salafistes qui veulent dérouler un agenda caché jusque-là. Ces types ont toujours été contre les édictions des chefs religieux. Et donc, si aujourd’hui, ils font appel à des chambellans issus des familles religieuses pour se donner du crédit, qu’ils sachent qu’ils ne sont pas plus croyants que nos vaillants guides (Baye Niasse, Serigne Babacar, Serigne Fallou, etc. RTA) qui vivaient l’Islam avec la plus grande rigueur et sans bruit aucun».

Ousmane Faye termine par dire que «les membres de ce mouvement font apparemment la promotion de l’homosexualité, contrairement à ce qu’ils essaient de nous faire croire. Ce sont des politiciens encagoulés qui reçoivent de l’argent chez des gens à qui ils font du racket. Mais qu’ils se le tiennent pour dit: ils ne peuvent pas installer un islam autre que ce que nos vaillants guides nous ont légué. Au fait, le constat est que ces gens ne s’activent qu’à la veille de chaque élection, mais leur combat politicien est perdu d’avance».

Laisser un commentaire