Ads 1

LIGUE DES CHAMPIONS – PHASE DE POULES – Fortunes diverses pour le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais

0 75

LIGUE DES CHAMPIONS – PHASE DE POULES – Fortunes diverses pour le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais lors du tirage au sort jeudi, à Monaco. Le champion de France a hérité du Real Madrid, du Shakhtar Donestk et de Malmö, premier club de Zlatan Ibrahimovic. L’OL, pourtant non protégé et placé dans le chapeau 3, s’en sort plutôt bien avec le Zenit Saint-Petersbourg, Valence et La Gantoise.

 

Le PSG, pas gâté, hérite du Real et du Shakhtar, l’OL s’en sort plutôt bien
Destins opposés pour le PSG et l’OL ce jeudi, à l’issue du tirage au sort des poules de la Ligue des champions effectué à Monaco. Paris se pensait protégé par son statut de tête de série. Et bien non, le PSG a hérité d’un groupe extrêmement relevé avec le Real Madrid, mais aussi le Shakthar Donetsk. Malmö, le premier club de Zlatan Ibrahimovic, complète ce groupe A.

Lyon, de son côté, n’a pas à se plaindre. Présents dans le chapeau 3, les Lyonnais ont évité tous les cadors des deux premiers pots. Ils retrouveront le Zenit Saint-Pétersbourg, Valence et La Gantoise. Un groupe extrêmement ouvert, sans favori, qui permet à Lyon d’envisager sérieusement une qualification pour les huitièmes.

Le PSG toujours qualifié face au Real en Coupes d’Europe
Paris retrouve donc l’un des favoris de la compétition : le Real Madrid de Cristiano Ronaldo et de Karim Benzema, demi-finaliste l’an passé et lauréat de sa dixième C1 en 2014. Deux clubs qui ne se sont plus affrontés depuis 1994 et un quart de finale de Coupe des Coupes remportés par le PSG (1-0, 1-1), soit un an après une autre victoire des Parisiens sur les Merengue, en quart de finale de la Coupe de l’UEFA cette fois (3-1, 4-1).

Paris a toujours franchi l’obstacle madrilène en Coupe d’Europe, mais ce choc entre deux prétendants à la victoire finale est inédit en Ligue des champions. Les hommes de Laurent Blanc ne devront pas sous-estimer le Shakhtar Donetsk, 8e de finaliste l’an passé. Même si les Ukrainiens ont perdu cet été leur principale arme offensive, Douglas Costa. Les Suédois de Malmö, avec lesquels Zlatan Ibrahimovic a fait ses premiers pas de footballeur, auront bien du mal à survivre dans ce groupe relevé.

La Juve pas vernie, Chelsea épargné
Lyon ne part pas tout à fait dans l’inconnu et retrouve un adversaire, Valence, qui lui avait causé bien des torts en lui infligeant deux défaites en phase de poules de la C1 (2-1, 1-0), en 2000/2001. Cette année-là, les Espagnols avaient atteint la finale. Ils n’iront sans doute pas aussi loin en mai prochain, mais leur double confrontation face à Monaco (3-1, 1-2) témoigne du danger. Le Zenit Saint-Pétersbourg de Hulk et Witsel, champion de Russie en titre, reste un adversaire costaud, mais à la portée de l’OL. Quant à la Gantoise, elle est nettement un cran en dessous dans ce groupe H.

Dans les autres groupes, la Juve n’a pas été vernie. Les Italiens héritent de Manchester City, du FC Séville et de Mönchengladbach. Soit quasiment ce qui se faisait de mieux dans chaque chapeau. Le Barça, tenant du titre, devra également ferrailler dur face au Bayer Leverkusen, à l’AS Rome et au BATE Borisov. Le sort a été beaucoup plus clément en revanche pour Chelsea qui affrontera Porto, le Dynamo Kiev et le Maccabi Tel-Aviv.

 

Tous les groupes :
• Groupe A : Paris-Saint-Germain, Real Madrid, Shakhtar Donetsk, Malmö
• Groupe B : PSV Eindhoven, Manchester United, CSKA Moscou, Wolfsburg
• Groupe C : Benfica Lisbonne, Atlético Madrid, Galatasaray, Astana
• Groupe D : Juventus Turin, Manchester City, FC Séville, Mönchengladbach
• Groupe E : FC Barcelone, Bayer Leverkusen, AS Rome, BATE Borisov
• Groupe F : Bayern Munich, Arsenal, Olympiakos, Dinamo Zagreb
• Groupe G : Chelsea, Porto, Dynamo Kiev, Maccabi Tel-Aviv
• Groupe H : Zenit Saint-Pétersbourg, Valence, Lyon, La Gantoise

 

Avec eurosport

{jcomments on}

Laisser un commentaire