Ads 1

“ LES RADICAUX NAÏFS ET LES OPPORTUNISTES SANS VERGOGNE ” (Par IMAM KANTÉ)

0 4 039

Si vous restez lucide ou essayez de l’être avec des critiques rigoureuses et équilibrées de la façon dont le pays est gouverné, les radicaux naïfs vous taxent de poltron ou trop timide voire d’attendre quelque chose du prince.

Ayant bien observé cette attitude très partagée chez nous, les opportunistes de tout acabit crient à tord et à raison, versent dans le chantage et la surenchère pour se vendre. Les radicaux naïfs se mettent alors à les soutenir de toutes leurs forces et sans discernement. Gare à qui sait identifier ces opportunistes eu égard à leurs agitations louches et incohérentes ou émettre des réserves. Ce sont encore et toujours, les radicaux naïfs qui vous sautent dessus : si vous n’avez pas assez d’audace pour faire comme eux, foutez-leur la paix et si vous êtes imam, ils vous lancent « imam gnaanaleen rek »!

Puis, quand l’opportuniste connaît une influence de plus en plus grande dans une partie de l’opinion, le prince qui a ses antennes partout évalue sa valeur marchande. Des émissaires expérimentés et autres chargés de mission sont dépêchés pour faire le nécessaire. D’ailleurs certains de ces courtiers et autres démarcheurs du prince vont raconter le rôle qu’ils ont joué dans l’affaire quand ils ont envie de le faire ou quand ils veulent régler des comptes si eux-mêmes trouvent qu’ils n’ont pas reçu le salaire dû ou promis par le prince.

Des propositions bien étudiées sont faites aux opportunistes qui marchandent dur selon le prix du marché de la honte et l’appréciation de leur popularité, à l’aune du soutien des radicaux naïfs, et se font acheter quand ils trouvent le prix proposé par le prince satisfaisant.

Pour avoir un bon prix, pendant qu’il marchande sans vergogne, l’opportuniste se fait plus menaçant et maitre chanteur dans ses sorties publiques! C’est cela que les radicaux naïfs ne s’expliquent pas quand il voit l’opposant ou l’activiste d’hier changer aussi rapidement et catégoriquement de position à l’égard du prince.
Alors, les radicaux naïfs n’ont que leurs yeux pour pleurer et leurs langues pour insulter et vilipender l’opportuniste qui les a roulés dans la farine.

Après avoir repris leurs esprits, et ne sachant assumer leur naïveté et leur soutien sans discernement aux uns et aux autres, certains radicaux se permettent même de dire qu’ils soupçonnait quelque chose, qu’ils savaient que c’était devenu louche, que l’opportuniste en question ne vaut rien, qu’ils ne l’ont jamais pris au sérieux…

Pour finir, il faut reconnaître que l’ambiance est tellement délétère qu’opportunisme, achat de conscience, activisme et opposition s’entremêlent au détriment d’une gouvernance vertueuse côté pouvoir et d’un engagement politique ou citoyen sincère. Il urge de casser ce cycle vicieux. Facile à dire !

Wa Salam

Imam KANTÉ

Laisser un commentaire