Ads 1

LES FORCES VIVES DE BBY, DIRIGÉES PAR ABDOULAYE GALLO DIAO, DÉVOILENT LE PATRIMOINE DE SONKO ET EXIGENT SON INTERPELLATION PAR LA DIC (VIDÉO)

0 70

abdoulaye gallo diao ps‘’Ousmane Sonko dans les liens de la détention pour possession d’une richesse acquise de manière illicite’’, tel pourrait être le titre de tous les journaux si le juge accédait à la demande des membres des ‘’Forces Vives de Benno’’ En conférence de presse ce mardi, Abdoulaye Gallo Diao et ses camarades n’ont pas manqué de tirer sur l’opposition, principalement sur Ousmane Sonko, le leader de Pastef qui continue de défrayer la chronique par ses sorties médiatiques.

A en croire Abdoulaye Gallo Diao, le porte parole du jour, « Ousmane Sonko est en train d’acheter dans le cadre du parrainage, des signatures à 10.000 FCFA pour obtenir le nombre de signatures requises pour valider sa candidature, alors que son statut de chef de service à la DGID ne lui permet pas d’avoir une telle manne financière qui lui a également permis d’entretenir ses militants et de disposer des immeubles, des villas, terrains et autres. Nous demandons simplement à la DIC de saisir ce ‘’petit fonctionnaire’’ qui se compare au Président Sall ».

D’ailleurs, ajoute-t-il, comparaison pour comparaison, « le Président Macky était en 1993 chef de la division Banque de Données de Petrosen, et à l’époque Sonko n’avait pas encore le Bac. Ensuite, Macky était titulaire d’un Certificat d’Etudes de Spécialisation qui lui confère le niveau de Bac +6 obtenu à l’Ecole Nationale Supérieure du Pétrole et des Moteurs de Paris de l’Institut Français du Pétrole (IFP). Malgré son riche parcours et ses avantages et privilèges accordés à sa fonction, le président Sall était en location jusqu’en 2000 où il fut promu directeur de Petrosen. Alors qu’un simple vérificateur fiscal, puis chef de brigade fiscal, d’auditeur interne à la DGID dispose, aujourd’hui, et avant sa révocation par décret présidentiel, d’un empire financier qui mérite d’être audité. La Dic est simplement invitée à se mettre aux trousses de ce jeune politicien aussi riche que Crésus. Pour un tel candidat, les sénégalais doivent bien faire attention », décrit Gallo Diao. Qui regrette que « Sonko finance seul, avec de l’argent détourné dans les caisses des impôts, ses activités politiques, recrute et entretient financièrement des centaines de jeunes pour inonder les réseaux sociaux en vue de s’attaquer violemment à ses détracteurs ».

Youssouf NDIONGUE

{youtube}xcKD9dXZKHA{/youtube}

Laisser un commentaire