Ads 1

LE PDS SE FOND CRESCENDO DANS AND DE AÏDA MBODJI

0 63

Des actes d’exclusion inintelligents sont posés. Le dernier est la suite d’une délation mensongère qui a altéré l’esprit du vieux de Versailles pour exclure du parti Pape Samba Mboup et Farba Senghor. Un Pds sans Farba Senghor, sans Pape Samba Mboup, n’est plus PDS.

Ailleurs, c’est l’égarée Woré Sarr qui calomnie la Présidente du Groupe parlementaire Libérale et Démocrate, Aïda Mbodji, de recevoir de Macky Sall une somme de 7 millions par mois, ce qui parait invraisemblable avec cette violence agressive de la Lionne du Baol contre le régime.

Jusqu’ici, ce qui est constaté est que tous les frustrés du PDS, tous les déçus, se ruent vers l’Alliance Nationale pour la Démocratie (AND) de Aïda Mbodji, et même Pape samba Mboup et Farba Senghor. Et décidément, cette femme fait de l’ombre à Oumar Sarr et Cie, ce taciturne Oumar de Dagana qui peine à se faire entendre pour mobiliser quand même.

Et c’est Karim Wade qui, de son exil luxurieux, montre le manque même de respect qu’il a pour les gens du PDS qui ne sont pas des militants pour lui, mais des agneaux et des agnelles à orienter selon des intérêts. Le PDS de Wade peine a tourner la page Karim au langage franco-anglais, incapable même de tenir un discours politique aux fils de Kajoor, du Saloum ou de Ndiambour.

Aïda Mbodji a tourné la page et a pris une voie qui menace les uns, qui fait frissonner les autres et impressionne ailleurs. AND est son mouvement et le déploiement de ce mouvement sur le territoire national est incroyable. Le parti du PDS se fond en ce mouvement ! Bizarre est le jeu politique sénégalais !

Domou rewmi

Laisser un commentaire