Ads 1

KAOLACK : LE COUSINAGE À PLAISANTERIE, UN FACTEUR DE COHÉSION, DE PAIX ET DE STABILITÉ SOCIALES

0 397

Le cousinage à plaisanterie est l’un des facteurs de cohésion sociale au Sénégal. Cette valeur sociale peut avoir des objectifs divers. Elle vise soit à mettre fin à une situation de tension, soit à en prévenir ou encore renforcer les relations humaines. 

C’est ainsi que l’Association nationale pour le cousinage à plaisanterie (ANCP) a organisé le samedi dernier à l’Alliance franco-sénégalaise de Kaolack, la première édition de la Journée nationale du cousinage à plaisanterie, autrement appelée « Bessu Kalaanté ». Babacar Ndao, président de la structure, a souligné, lors de la cérémonie d’ouverture, que le cousinage à plaisanterie constitue un paquetage dans lequel  «on trouve la paix, la coexistence pacifique, l’entraide et l’hospitalité,  et qui imprègne  la vie quotidienne des Sénégalais, un  gage de stabilité et de cohésion nationale ». 

Dans cette optique, l’ANCP veut préserver et valoriser ce précieux legs ancré chez nous. Une  pratique qu’on vit chaque jour  dans le but d’entretenir un climat apaisé dans le pays.  Babacar Ndao a saisi l’occasion pour plaider son institutionnalisation au niveau national en glorifiant les vertus de cette pratique sociale qui transcende les barrières ethniques et sociales.

Laisser un commentaire