Ads 1

GESTION COVID-19 : LA PRESSION À TOUS LES NIVEAUX A PRIS LE DESSUS SUR LA LOGIQUE (Par Dr Abdoulaye KANE)

0 72

Depuis le début de cette pandémie des mesures exceptionnelles cohérentes ont été prises. Du refus de rapatriement des étudiants passant pour la fermeture des frontières jusqu’à la fermeture des marchés entre autre, nous avions toujours pris les mesures idoines au bon moment parfois même de manière anticipée. Nous étions même cités parmi les meilleures stratégies en Afrique avec le Maroc. Malheureusement ces derniers temps, la pression à tous les niveaux a pris le dessus sur la logique.

 

Son Excellence Mr le Président depuis 2007 avec la JOM (Jeunesse ouverte à Macky) je vous ai écouté des centaines de fois (à la télé ou Radio, dans une salle au tour d’une table, dans des villes ou villages) car ayant la chance de faire avec vous à deux reprises le tour de ce pays; vous m’avez toujours inspiré et galvanisé mais hier j’ai été hypnotisé, démoralisé et refroidi par vos propos.

Son Excellence ces mesures il fallait les prendre à un certain moment mais quand ? Ce n’était pas le moment ! Face à une épidémie aucun pays ne doit assouplir les mesures sans atteindre la phase descendante ou au moins le pic. Aujourd’hui aucun expert sérieux et honnête d’esprit ne peut confirmer qu’on est à la phase descendante. Tous les pays la Chine, la Corée, l’Espagne la France l’Italie, la Tunisie, le Bénin  etc…ont pris ces décisions quand ils ont atteint cette phase. L’exemple des USA, de l’Angleterre et de la Russie devait nous servir de leçon. Au moment où nous battons le record avec 177cas à presque 20% de positivité, des décès et des cas graves qui augmentent, un personnel soignant infecté, ce n’était pas le bon moment.  Nous savons tous que nous ne détenons ni les moyens matériels ni de ressources humaines suffisants pour faire face à une flambée de cette pandémie. Les personnes âgées, les porteuses de tares sont très exposées. DIEU sait qu’elles sont nombreuses! Nous n’avons pas les droit de les exposées.

Son Excellence Mr le Président je le sais c’est difficile, très difficile… pour vous face à toutes sortes de pression (Religieuses, économiques et sociales) mais vous êtes Président pour prendre des décisions difficiles afin de protéger la nation donc de protéger les populations.

Une république doit toujours rester une république!

L’intérêt général doit toujours primer sur l’intérêt individuel!

Si on est malade on ne peut rien faire!

La population a pressé, l’Etat a cédé et nous praticiens nous allons subir.  C’est ça la triste réalité il faut oser le dire.

Ce n’est pas une question de partisans ni de défiance mais une question d’honnêteté et de principe. A mon avis ce n’est pas le moment.

Malgré les risques encourus et que nous faisons courir à nos familles, nous sommes et resteront toujours dans les hôpitaux pour essayer d’améliorer la santé des sénégalais votre santé. Mais pour être honnête vous ne nous facilitez pas la tâche qui était déjà difficile.

Ce jour nous avons 22 départements indemnes on verra d’ici le 11juin.

Que chacun prenne ses responsabilités

Je m’excuse si mes propos ont offensé quiconque, ce n’était pas mon intention mais il fallait me libérer.

Que Le Tout Puissant nous protège et protège le Sénégal!!

Vive le Sénégal!

                            Dr Abdoulaye Kane pédiatre

                            Chef de service pédiatrie de      

                       .    .    l’EPS de Richard toll

Laisser un commentaire