Ads 1

DÉCRYPTAGE : MACKY SATISFAIT LES ENSEIGNANTS DU SAES JUSQU’À LEURS VIEUX JOURS ! (PAR Dr OUSMANE BIRAM SANÉ, ÉCONOMISTE-FINANCIER)

0 61

DECRYPTAGE MACKY OBSComme chaque semaine, le Dr Ousmane Biram SANÉ tente avec l’œil du spécialiste, de contextualiser, d’expliquer et de commenter pour nous les recommandations essentielles du communiqué du conseil des ministres.

Sur ce dernier numéro du mois, il revient pour nous sur les trois sujets qui ont été au centre des débats lors du conseil des ministres du mercredi 31 janvier 2018 : La loi portant création d’un régime complémentaire de pension de retraite des fonctionnaires civils et militaires, la pêche avec le drame de Saint-Louis suivi d’une manifestation des pêcheurs Guet Ndariens, et en fin la récurrente question de la gestion des déchets solides urbains. 

.Macky satisfait les enseignants du SAES jusqu’à leurs vieux jours !

On peut tout contester à Macky sauf l’écoute du front social !

Ce mercredi 31 d’un mois de janvier noir (Bofa au sud et Guet Ndar au nord), le Président Sall a abondé les réponses du Premier Ministre Dionne aux revendications du Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur par l’adoption en Conseil des Ministres du projet de loi portant création d’un régime complémentaire de pension de retraite des fonctionnaires civils et militaires.

Un point de la plateforme du SAES mais qui va bénéficier à tous les fonctionnaires grâce au coup d’accélérateur du syndicat outre le forum social d’avril 2017 qui l’avait recommandé. C’est le Fonds National de Retraite (FNR) qui devra opérationnaliser ce régime de retraite par capitalisation obligatoire (précise-t-on).

Cette dose de capitalisation dans la protection sociale des fonctionnaires serait fondée sur le principe suivant : chaque fonctionnaire épargnera en vue de sa propre retraite et l’ensemble de cette épargne fera l’objet de placements bancaires, financiers ou immobiliers pour procurer des intérêts et plus-values afin d’améliorer le niveau de leur pension de retraite. Et, c’est le but, leur permettre de maintenir un niveau de vie proche de celui qu’ils avaient pendant la vie active.

A propos de la pêche et du drame de Saint-Louis suivi d’une manifestation des pêcheurs Guet Ndariens, le Président de la République prône un légalisme articulé tout de même aux relations séculaires entre le Sénégal à la Mauritanie, deux voisins inséparables et membres fondateurs de l’OMVS dont lui-même préside la conférence des chefs d’Etat.
C’est une invite au respect des zones réglementées par les pêcheurs sénégalais tout en rappelant à nos frères mauritaniens que la paix n’a pas de prix.

Le Président de la République a aussi répondu à Sidya Ndiaye dont le syndicat avait fini de paralyser les municipalités suite à la pause marquée par leurs agents dans la délivrance des extraits de naissance et autres papiers administratifs.

A ce propos, Macky a demandé l’opérationnalisation, dans les meilleurs délais, du Conseil supérieur de la Fonction publique locale.

Last but not least, sur la récurrente question de la gestion des déchets solides urbains, une compétence transférée aux Collectivités territoriales, le Président de la République a demandé un processus de concertations en vue de la mise en œuvre consensuelle d’une stratégie nationale de gestion intégrée et durable.

Assurément, au front social c’est chaque semaine sa manif mais au palais Macky sera toujours en mode OPEN pas CLOSE…

A la semaine prochaine pour un autre décryptage du communiqué du CdM.

Je vous serre la main !

Dr OUSMANE BIRAM SANÉ,
ECONOMISTE-FINANCIER

Laisser un commentaire