Ads 1

CRISE AU PARTI DEMOCRATIQUE SENEGALAIS (PDS) WADE CONVOQUE UN COMITE DIRECTEUR DE CRISE

0 69

Le Pape du Sopi coupera-t-il la tête à ceux qui le défient ou jouera-t-il la carte de l’apaisement? Les Sénégalais seront édifiés lors du Comité directeur du Pds qu’il a convoqué d’urgence, demain.

 

Le secrétaire général national du Pds a convoqué d’urgence ce jeudi, les membres du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds). Un «Comité directeur de crise», selon une source proche de l’ancien président de la République. Car le Comité directeur du Pds se réunit une fois par mois et la dernière rencontre en date a eu lieu jeudi dernier. Donc, il y a moins d’une semaine, souligne notre interlocuteur. «Cette rencontre de jeudi est naturellement liée à la situation que vit notre parti», explique notre source. Abdoulaye Wade sortira-t-il le sabre pour couper la tête à ceux qui le défient ou jouera-t-il la carte de l’apaisement? A ces deux questions, notre interlocuteur se montre prudent. Mais, sans présager des mesures qui sortiront de cette rencontre «exceptionnelle», notre source appréhende des «mesures fortes et dissuasives» de la part du Pape du Sopi.

En tout cas ce Comité directeur intervient trois jours seulement après la fronde orchestrée par Modou Diagne Fada et d’autres responsables du Pds qui veulent déboulonner Wade de son poste de secrétaire général du Pds. En effet, le président du groupe du Pds à l’Assemblée nationale et les autres «rebelles» envisagent de réformer la configuration du Comité directeur tel que prévu par l’article 21 des statuts, de faire revenir le secrétariat national conformément aux dispositions de l’article 22 des statuts, de mettre en place une Commission de révision du programme fondamental du Pds qui va redéfinir l’offre politique et enfin de proposer une nouvelle vision de développement «plus adaptée». Ces frondeurs veulent surtout redéfinir les modalités de choix de leurs candidats aux différentes élections nationales, la rationalisation des instances de pouvoir. «Il est tant de mettre à la tête des sections et des fédérations les frères et sœurs qui se battent pour maintenir le Pds debout, de restructurer la direction nationale autour de ceux dont l’effort continue à apporter des satisfactions au parti», a expliqué Mamadou Lamine Keïta.

 

WALF

 {jcomments on}

Laisser un commentaire