Ads 1

CONTRE QUELLE COVID SOMMES-NOUS EN GUERRE ?

0 64

De plus en plus, l’état entreprend des mesures dangereuses qui encouragent la propagation du virus.

A ce jour, le Sénégal est à plus de trois milles cas enregistrés, avec la multiplication des cas communautaires qui inquiète le plus nos acteurs de la Santé.

 

Pour rappel, le président Macky Sall a décrété l’assouplissement des mesures de restriction dans son message adressé à la nation le 11 Mai 2020.

Comment peut-on juger de l’efficacité d’une telle mesure qui convoque tous les enseignants en partance des régions du pays à un même endroit, dit-on, un terminus de bus, pour après rejoindre leur lieu de service?

Le gouvernement, à travers cette autre directive, vient de prouver son incapacité à contrer l’avancée du virus dans le territoire.

Ces rassemblements constatés suite à la mesure prise par le ministère de l’éducation nationale, de reprendre les cours ce 2 juin, viennent de favoriser la transmission communautaire au sein de ces acteurs de l’éducation. Encore que s’ils rejoignent les classes, en porteurs asymptomatiques, ils pourront inévitablement transmettre la Covid19 à leurs malheureux élèves.

C’est à croire que ce gouvernement de Macky SALL, ne prend que des mesures à risques qui ne trouvent nullement leur pertinence dans cette lutte contre le Coronavirus.

On se souvient en pleine période de jeûne, les boulangeries étaient assaillies par les populations, suite à l’interdiction de vente du pain dans les kiosques et autres petites surfaces.

A l’état du Sénégal, de mesurer les conséquences futures de ses ordonnances qui frôlent plus le tâtonnement.

Papa CISSÉ, citoyen soucieux

Laisser un commentaire