Ads 1

COMPLOT CONTRE AMADOU BA… LES LONGS COUTEAUX SONT SORTIS

0 384

Décidément les longs couteaux continuent de faire des victimes dans le monde politique. Et aucun parti politique n’échappe à ces moments sombres d’éliminations politiques. Après le PDS où tous les rivaux de Karim Wade ont été écartés, c’est la mouvance présidentielle qui joue les prolongations des locales avec des tirs contre Amadou Ba à quelques mois des élections Législatives. Des politiciens malveillants cherchent à saper la dynamique enclenchée par le président de la République pour massifier ses troupes en ciblant des responsables susceptibles de diriger les listes aux Législatives.

Pour les élections locales, le président de la coalition Benno Bokk Yaakaar avait désigné l’ancien ministre Amadou Ba comme coordonnateur nationale de ladite coalition. Et Benno Bokk Yaakaar avait remporté 473 communes sur 554 et 38 départements sur 43. Même si cette victoire était collective, certains voulaient coûte que coûte jeter l’opprobre sur le coordonnateur nationale Amadou Ba en voulant lui faire porter le chapeau de la défaite à Dakar. Des politiciens hideux avaient même colporté des fakes news qui faisaient d’Amadou Ba le financier de Sonko ou même de Barthélémy Dias.

Malheureusement, la mayonnaise infecte n’avait pas pris. Et quand le président de la mouvance présidentielle a pris la décision de nommer Mimi Touré comme coordinatrice nationale de Benno Bokk Yaakaar chargé du pôle parrainage et Amadou Ba comme coordonnateur du pôle parrainage de la Région de Dakar, des « jaloux » qui enviaient leur proximité d’avec le chef de l’état, ont repris service pour leur mettre des bâtons dans les roues. Car ces « méchants » ont en ligne de mire les investitures sur les listes aux législatives.

Des informations sont remontées au président sur la faiblesse des collectes de Parrainages à Dakar. Selon des infos émanant de certains membres de l’APR, le président de la république aurait tapé sur la table contre le manque d’investissement des responsables du parti qui étaient invisibles sur le terrain. Et des personnes tapies dans l’ombre accusent déjà Amadou Ba d’être à l’origine de cette faible collecte des parrainages…

Selon des sources, des politiciens malveillants aux parcelles Assainies étaient en train de concocter des plans pour nuire à Amadou Ba quand une vidéo est tombée entre leurs mains…celle du vidéaste Kharagne Lô. Le jeune influenceur qui accompagnait le marabout Serigne Abdou Karim Mbacké Makarimal Akhlaq chez le ministre Amadou Ba, filmait sans s’en rendre compte qu’il avait dans sa ligne de mire des éléments que les ennemis d’Amadou Ba allaient exploiter.

Et depuis hier des vidéos circulent sur les réseaux sociaux montrant la maison « luxueuse » d’Amadou Ba. Avec des commentaires qui crucifient le maître des Lieux. Et depuis 48 heures, l’ancien ministre de l’économie et des Finances est l’objet des commentaires les plus néfastes et à la limite injurieux. Certains vont jusqu’à accuser l’ancien ministre d’enrichissement illicite le nommant au passage « fonctionnaire milliardaire »…

Mais ce que ces détracteurs qui ont profité de la vidéo de Niang Kharagne Lô pour sortir de leur trou, ignorent, c’est que cette villa a été construite bien avant que le « fonctionnaire » Amadou Ba ne devienne « ministre de la république » le 02 septembre 2013. Selon des investigations, le fonctionnaire Amadou Ba a achevé cette maison en juin 2013, trois mois avant qu’il ne soit nommé ministre. Mais ces comploteurs veulent faire croire que c’est le « ministre » Amadou Ba qui a fait construire cette maison…

Mais ne pouvant prouver l’enrichissement illicite, les comploteurs fustigent le comportement de Amadou Ba qui selon eux « a fait attendre un grand marabout dans son salon ». Malheureusement pour eux, la vérité finit toujours par jaillir. Selon des témoignages recueillis sur place, « Amadou Ba n’a appris la présence du marabout que lorsque ce dernier était dans son salon ». Prévenu, l’ancien ministre s’est dépêché de venir à la rencontre du marabout qui avait déjà été installé dans le salon.

Les « hyènes » n’ont pas encore lâché Amadou Ba et veulent à tout prix détruire son compagnonnage avec le président de la République. Ils ont certes réussi à le sortir du gouvernement en créant de toutes pièces une rivalité entre lui et le président. Mais ce qu’ils ne pourront jamais détruire, c’est la confiance que le président place en lui. Et aujourd’hui, Amadou Ba a une mission que lui a confiée le président de Benno Bokk Yaakaar, celle de recueillir le parrainage des Dakarois en vue des élections Législatives.

La Rédaction de xibaaru

Laisser un commentaire