Ads 1

CHIRURGIE DE LA CATARACTE : APRÈS LE 3ÈME ÂGE, DIRECT AID SOCIETY PRÉVOIT UNE CINQUANTAINE DE JEUNES POUR LE MOIS DE JUILLET

0 77

Chirurgie de la cataracte : après le troisième âge, Direct Aid Society prévoit une cinquantaine de jeunes pour le mois de juillet

Après la phase de Kaolack où 1410 personnes ont été opérées du cataracte en 5 jours, Direct Aid Society a entamé celle de Yeumbeul pour un autre camp de 6 jours au cours desquels plus de 300 patients de la cataracte seront opérés quotidiennement.

Chiruegie de la catarcte Direct Aid Society Yeumbeul

Une quinzaine de médecins, une dizaine d’infirmiers et de techniciens ophtalmologistes et une vingtaine d’assistants et ont été déployés pour ce camp.
Pour la logistique, des appareils de dernière génération ont été utilisés pour permettre aux patients de bénéficier de soins dans les conditions les meilleures.

Avec le ministère de la santé, un plan stratégique a été adopté et consiste à l’opération de 15 000 patients du cataracte pour l’année 2022. Selon Mohamed Ahmed Sneiba, Directeur général de l’ONG humanitaire cet objectif pourrait être atteint au sortir du camp: « nous sommes sur la bonne voie pour la réalisation de cet objectif avant la fin de l’année », a-t-il indiqué.
Pour sa part, Dr Mohamed Al Arabi de « Œil du monde » qui regroupe des médecins égyptiens et qui travaille en collaboration avec Direct Aid Society rappelle que toutes les conditions ont été réunies pour que les opérations se déroulent en adéquation avec leur feuille de route.

Chiruegie de la catarcte Direct Aid Society Yeumbeul

Après ce camp réservé aux personnes âgées, un autre est prévu au mois de juillet pour permettre à une cinquantaine d’enfants de se faire opérer de la cataracte.
« Pour les enfants, c’est un autre protocole d’anesthésie générale et c’est avec des médecins locaux que nous faisons ce genre d’opérations. », a ajouté M. Sneiba avant de remercier le ministère de la santé et de l’action sociale à travers le programme national de promotion de la santé oculaire au Sénégal.

Aly SALEH

Laisser un commentaire