Ads 1

CANCER DU SEIN : LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ EN ORDRE DE BATAILLE…

0 394

Le combat contre le cancer du sein préoccupe au plus haut point les acteurs du secteur de la santé. Ces derniers viennent d’initier une vaste campagne de sensibilisation sur cette pathologie. Au cours d’une table-ronde virtuelle, Pfizer, principal maître d’œuvre de cette rencontre, entend ainsi marquer à sa façon la croisade contre cette satanée maladie qui gangrène, surtout, la couche féminine. Ainsi, de concert avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Observatoire Mondial du Cancer (Globacan) a signalé 1817 et 4170 nouveaux cas du cancer du sein pour le Sénégal et le Cameroun, respectivement 1,2. Des chiffres effrayants ! Ce qui pousse les spécialistes en la matière d’exhorter les populations à se dépister précocement mais aussi à encourager l’auto-examen régulier des amis et familles ainsi que les consultations avec leurs médecins. Les professionnels de la santé ont également été encouragés au cours de cette table-ronde à utiliser tous les moyens possibles dans leurs pratiques pour avoir des conversations ouvertes et soutenir leurs malades.

Le Directeur médical de Pfizer pour l’Afrique de l’Est et l’Ouest, en l’occurrence, le Dr Kodjo Soroh, de réagir à cet effet:  » L’oncologie reste un domaine thérapeutique clef pour Pfizer dans lequel nous travaillons pour la réalisation des percées médicales ayant le potentiel de changer la vie des patients dans toute la région et de manière significative ».

Dr Maïmouna Mané, quant’à elle, oncologue radiothérapeute et chef du service d’oncologie du Centre hospitalier national Cheikh Ahmadoul Khadim de Touba, de dire ceci: « On ne saurait trop insister sur l’importance de la recherche clinique dans la prise en charge du cancer du sein. Les collaborations sont essentielles car elles nous permettent de partager nos meilleures idées et découvertes qui peuvent aider les patients à gagner la bataille contre le cancer. Le cancer du sein ,lui-même, est l’une des pathologies les plus mortelles avec une prévalence élevée dans la région. Sur une note positive, nous disposions, désormais, de mises à jour fondées sur des preuves et de données réelles montrant l’efficacité des prescriptions dans la prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique HR positif/HER2 négatif ».

Pour Dr Sango Anne Juliette Flora, oncologue radiothérapeute et responsable d’une unité d’oncologie au Cameroun, « L’impact transformateur de la science est évident et palpable au sein de la Communauté du cancer du sein. Bien que nous ayons apporté des changements significatifs pour les personnes vivant avec cette maladie, notre travail est loin d’être terminé. Il est crucial que les patients chez qui on a diagnostiqué un cancer du sein ,voire un cancer du sein métastatique, disposant des informations et des attentes appropriées. Il est de notre devoir d’encourager les patientes à avoir des conversations ouvertes avec leurs équipes soignantes pour comprendre comment elles peuvent être soutenues et comment elles peuvent participer à leurs propres soins- jouer un rôle actif dans leur traitement peut les aider à se se tir habilitées à prendre les meilleures décisions ».

Ainsi, pour Pfizer, le mois de sensibilisation au cancer du sein est plus qu’un mois par an. C’est l’occasion de réaffirmer son engagement à améliorer la vie des personnes atteintes du cancer du sein.- du traitement à la suppression des obstacles à l’équité des soins, et au-delà.

Laisser un commentaire