Ads 1

AGRESSION CONTRE AMY NDIAYE « GNIBY » : LES FEMMES PARLEMENTAIRES DE BBY DÉNONCENT DES ACTES ODIEUX ET FIXENT DES EXIGENCES

0 398

Lors d’une déclaration devant la presse, les femmes parlementaires de Benno ont vivement protesté contre la violence perpétrée contre la député Amy Ndiaye Gniby.

“L’examen du projet de budget du ministère de la justice, ce jour a été l’occasion pour un député de YEWI ASKANWI se prévalant du PUR dont Moustapha SY est le président d’honneur, d’assener un coup violent à notre collègue Madame le député maire de Gniby Amy NDIAYE, pendant qu’un autre député du même parti lui donnait un coup de pied au ventre.
Les femmes parlementaires de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar condamnent fermement ces actes odieux d’une autre époque qui intervient en pleine quinzaine de la lutte contre les violences faites aux femmes, de surcroit dans l’enceinte de l’hémicycle de l’Assemblée nationale qui symbolise le lieu privilégié du débat politique”, fustige l’honorable Député Adji Mbergane KANOUTÉ, la porte-parole du jour.

Les femmes parlementaires de la mouvance présidentielle dénoncent “avec force et condamnent vigoureusement les actes de violences exercés ce jour, en pleine séance plénière sur leur soeur et collègue Amy Ndiaye”.
Elles soutiennent qu’au moment où partout dans le monde entier la femme vient d’être généreusement célébrée, au moment où dans notre pays, son Excellence le Presisent Macky Sall consolide les acquis de hautes luttes relatifs aux droits des femmes, au moment où le chef de l’Etat prône la masculinité positive, deux hommes députés de Yewi Askan wi se permettent “d’agresser physiquement, publiquement” leur collègue Amy Ndiaye, “sans aucun respect” pour la femme ni pour l’institution parlementaire, que nous députés, avons l’obligation de préserver.

Les femmes députées du groupe parlementaire Benno s’insurgeont contre toutes violences à l’encontre de nos honorables collègues,sous toutes ces formes.
“Aujourd’hui notre sœur, collègue, l’honorable députée maire Amy Ndiaye a été attaquée, insultée, giflee, rabaissée et humiliée dans l’exercice de ses fonctions de députe au service du peuple. Demain, à qui le tour?”, se demandent-elles. Exhortant le président de l’Assemblée nationale à “appliquer rigoureusement le règlement intérieur”.

“Nous femmes députées du groupe Benno Bokk Yaakaar considèrons que l’immunité parlementaire ne saurait prévaloir dans ce cas d’espèces car c’est du flagrant délit. L’opinion nationale et internationale est témoin oculaire.
Nous femmes députées du groupe Benno nous réservons le droit d’ester en justice si nos collègues de l’opposition ne présentent pas des excuses publiques à notre honorable collègue et sœur Amy Ndiaye”, menacent-elles.

Elles soulignent que les députés Massata Samb et Mamadou Niang de Yewi Askan Wi seront tenus responsables de tout ce qui arrivera à leur collègue Amy Ndiaye, en état de grossesse.
”Il est important de rappeler que les leaders de Yewi Askanwi, lors de leur conférence de presse avait exhorté leurs militants et sympathisants à attaquer physiquement l’honorable député Amy NDIAYE par conséquent, il sont les premiers responsables et coupables”, conclut la déclaration lue par la députée Adji Mbergane KANOUTÉ.

Laisser un commentaire