Ads 1

AG DES ACTEURS DE LA PRESSE EN LIGNE

0 74

Comme nous vous l’annoncions dans les heures précédentes, l’association des professionnels de la presse en ligne (APPEL) a tenu son assemblée générale dans les locaux de la maison de la presse à Dakar. Mais cette rencontre qui a vu la réélection du président sortant M. Ibrahima Lissa FAYE s’est tenue dans la plus grande division.

 

Deux camps se sont fait face durant cette journée. Ceux qui ont participé à l’élection avec le bureau sortant, et ceux à qui on a refusé l’accès et la participation à cette assemblée générale, mais qui ont cas même tenu séparément leur rencontre dans une autre salle de la maison de la presse en mettant sur pied l’Association Nationale des Professionnels de la Presse en Ligne (ANPPEL)  

 En effet, pour s’assurer une réélection à la tête de l’APPEL, le président sortant M. Ibrahima Lissa FAYE, candidat à sa propre succession a bien pris soin de n’informer que sa bande de copains et ceux qui sont d’avance acquis à sa cause.

Ensuite, en bon stratège et comme il sait qu’en pareille circonstance on ne peut être sûr de rien à 100%, il s’est fait confectionner des cartes de membres en déclarant à certains que pour avoir droit à ces cartes il faut une cotisation de 30.000 FCFA.

Quand vous appelez pour donner la somme demandée afin de participer à l’assemblée générale, on cherche d’abord à savoir si vous êtes potentiellement favorable à la réélection de Lissa FAYE. Dans le cas contraire on vous demande soit de repasser, soit de rappeler plus tard, soit de prendre contact avec une autre personne etc. En tout cas tout est fait pour ne pas vous faciliter votre cotisation, et donc votre participation.

Pire, après avoir encaissé les cotisations de certains qui malgré tout ont pu surmonter ces barrières, ces derniers une fois sur place ont amèrement constaté qu’aucune carte n’était établie en leur nom. La seule possibilité qui leur était alors offerte consistait à récupérer leur argent et retourner tranquillement dans leurs rédactions comme ils étaient venus. Tout cela se passait bien évidemment sous la surveillance des éléments du Groupement Mobil d’Intervention (GMI) qui, dès les premières heures de la matinée, ont été bizarrement appelés en renfort pour sécuriser les lieux. Comme pour confirmer que toute cette mascarade d’élection avait été programmée de longue date par Lissa FAYE et sa bande de copains qui ne roulent que pour des intérêts crypto personnels.

 Désormais donc, deux associations (ANPPEL et APPEL) vont cohabiter au Sénégal pour défendre les intérêts matériels et moraux des professionnels de la presse en ligne.

Irama SANE

{jcomments on}

 

 

Laisser un commentaire