Ads 1

ABDOULAYE SY LE DAGE DE TOUS LES PROBLÈMES

0 636

Il est d’un impératif absolu d’endiguer le syndrome fiévreux et contagieux du Dage du ministre de la justice.

« Que quiconque possède le pouvoir ait tendance à en abuser est une vérité éternelle ».

Cette fameuse citation colle bien avec l’attitude de ce directeur pitoyablement connu par sa méchanceté et son hypocrisie. Ce cynique à deux ans de nominations dans une responsabilité administrative est allé au-delà des limites des barrières.

Abdoulaye comme un SCIE s’adonne à des pratiques injustes et vicieuses pour imposer vainement une emprise dans tout le département ministériel de la justice. La nature de l’homme est connue de tous ses collaborateurs. En effet, les témoignages sur son comportement malsain et impropre sont unanimes. Ceux-ci se caractérisent par son arrivisme, sa vénération et son attachement excessif à l’argent, son manque de foi, son égoïsme… La liste des qualificatifs incontestés de l’homme est longue.

Son incompétence et sa médiocrité avérées ont fini de plomber gravement l’exécution et la matérialisation de la politique du Chef de l’Etat dans ce secteur. En effet, la responsabilité de la carence de résultats dans ce ministère lui incombe dans la mesure où il a instauré un climat de tensions et une atmosphère de conflits entre les membres du personnel; faisant ainsi pâtir le fonctionnement des services dudit ministère. Pire il use des pouvoirs administratifs qui lui sont dévolus pour combattre des agents, des fonctionnaires et des directeurs.

Pour couronner le tout, le DAGE Abdoulaye SY s’attaque aujourd’hui à la cojer de Matam après avoir essayé de torpiller à vain les activités de celle-ci.
Petit directeur, nous te rappelons que toutes tes vilaines et mauvaises tentatives de contre carrer notre structure, se sont soldées par de lamentables échecs.
Il te reste à utiliser une dévergondée, une dépravée de surcroît une fille d’aucune compétence et de mœurs très légère.
La COJER alerte l’opinion nationale des manœuvres d’une bassesse inouïe dont use à chaque instant le protégé du ministre de la justice.
La COJER n’est pas dans une querelle de politique politicienne car le contexte ne s’y prête pas. Elle est dans une logique de massification du parti et de vulgarisation des programmes et réalisations du Président de la République.

Nous mettons en garde le ministre de la justice de bien recadrer son directeur et de le remettre à sa stricte place en attendant son renvoi.

Trop c’est trop M. le ministre, vous êtes le mieux placé pour savoir que votre Dage travaille en contre-courant des principes de notre parti et vous devrez savoir que le monsieur en question n’a jamais au plus grand participer à faire triompher le Président Macky SALL mais qu’il manifestait une solidarité de corps à l’endroit du plus radical opposant du Chef de l’Etat et de la République du Sénégal.

Toutes ses pratiques font croire qu’il est un intrus dans les rangs de notre parti et qu’il travaille pour le compte d’un opposant.

C’est pourquoi, la COJER dit que ce directeur est un véritable danger et une menace certaine des intérêts de notre parti, nous vous demandons M. le ministre d’agir contre ce Dage avant qu’il ne soit trop tard.

COJER départementale de Matam

Laisser un commentaire