Ads 1

2E EDITION DE LA NUIT DES COULEURS: LA MODE AU CHEVET DES DAARAS

0 82

Le groupe Serigne Fallou Couture au chevet des couches vulnérables
Le lauréat du grand prix des jeunes créateurs du Sénégal en 2013/2014 organise avec son  groupe Serigne Fallou  Couture la deuxième édition de la nuit des couleurs ce 30 juillet au Grand Théâtre. Un grand rendez-vous de la mode sénégalaise qu’il annonce riche en couleur et dont la moitié des fonds récoltés seront reversés aux couches vulnérables de la société.

Initiateur de la nuit des couleurs et participant lors du dernier gala de la Diaspora, le créateur Khadim Sarr qui a fini de sillonner l’Afrique et l’Europe et qui ambitionne de conquérir l’Amérique tient sa deuxième édition de la nuit des couleurs le 30 juillet au Grand Théâtre.

Après le la présentation de sa première édition qui a connu un franc succès en 2015, ce créateur originaire du Saloum promet de revenir lors de cette édition avec de la nouveauté et des tenues à l’ancienne avec beaucoup de couleurs. « 80 tenues modernes et traditionnelles seront présentées lors de cette soirée avec la participation de plus d’une trentaine de mannequins. Il y aura de la nouveauté, des tenues modernes et à l’ancienne avec beaucoup de couleurs » a annoncé Khadim Sarr. 

Pourquoi le choix du Grand Théâtre et quelle ambition nourrit-il à travers cet événement,  le patron de Serigne Fallou Couture pense que : « Le choix du Grand Théâtre n’est pas fortuit, mais c’est une décision prise en consensus avec, mon équipe et l’ensemble de mes collaborateurs qui m’accompagnent dans ce projet. Les jeunes créateurs sénégalais sont en train de se dévoiler un peu partout e Afrique et dans le monde, il est temps pour cette génération de s’affirmer au plan national et de promouvoir leur savoir-faire. L’ambition de cet événement et de le délocaliser en Amérique dans les années à venir ».

L’organisateur de cette soirée de gala  annonce par la même occasion que la moitié des recettes récoltées au terme de cette nuit des couleurs seront reversées aux couches vulnérables pour la prise en charge des enfants défavorisés. « Tout ce que je peux avoir dans la vie je compte l’investir dans le social. Mon parcours et mon expérience dans la vie marqué des  moments durs  avec des hauts et des bas m’a permis aujourd’hui d’être conscient » a-t-il souligné. Khadim Sarr précise d’ailleurs que l’objectif lors de cet événement est de «  collecter 10 millions à reverser à des Daaras ». A son avis « c’est possible avec la contribution des autorités, notamment le ministère de la petite enfance et de  l’action sociale, les créateurs de mode, les participants ainsi que les bonnes volontés ». « C’est une opportunité de lancer un message au monde la couture et de la mode en général de s’investir la grande majorité qui a tout de suite adhéré à ce projet. Tous les grands noms reconnus de la couture sénégalaise nous accompagnent dans cette édition » a-t-il soutenu par ailleurs.

Joe Sané

Laisser un commentaire