Ads 1

🔴VIDÉO–LIBRE CIRCULATION DANS L’ESPACE UEMOA : LA COMMISSION SE DOTE DE DEUX NOUVELLES APPLICATIONS POUR ACCÉLÉRER LA CADENCE

0 780

Dakar abrite du 20 au 24 novembre, un atelier national de formation sur le dispositif d’alerte aux entraves à la libre circulation et au droit d’établissement dans l’espace UEMOA, et sur la plateforme de dématérialisation de la procédure d’octroi de l’origine communautaire.

En effet, depuis sa création en 1994, l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) s’est assignée comme objectifs prioritaires de promouvoir l’intégration régionale, le développement économique et la prospérité de ses États membres. Pour y parvenir, l’un des piliers fondamentaux de ce grand marché ouest-africain est la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux.

Or, aujourd’hui, près de 30 ans après, force est de reconnaître que malgré les efforts considérables déployés, il existe encore des entraves à cette liberté de circulation dans notre espace.

Dans l’optique d’apporter des réponses beaucoup plus adaptées à ces écueils qui relantissent sa bonne marche, la Commission de l’UEMOA s’est dotée d’une plateforme collaborative entre elle et les Etats membres pour la dématérialisation de la procédure d’octroi de l’origine communautaire ainsi que d’un dispositif d’alerte aux entraves à la libre circulation.

Afin d’opérationnaliser ces deux applications, la Direction de l’Union Douanière et de la Libre Circulation (DUDLC) avec l’appui du Programme d’Appui au Renforcement des Capacités Institutionnelles de la Commission (PARCI), organise des ateliers nationaux de formation des Experts des Etats membres à l’utilisation desdites applications.

Prennent part à cette importante rencontre de Dakar qui se tient dans un grand complexe hôtelier de la place, des représentants des Départements ministériels impliquées dans les procédures d’octroi de l’origine communautaire et les questions de libre circulation, des représentants du secteur privé, des Ordres professionnels, des représentants des structures faîtières, les personnes ressources, entre autres.

Nous vous invitons à suivre sur la vidéo ci-dessous, les réactions successives de M. Amadou Sall DIAL, représentant du ministère sénégalais de l’Industrie, de Mme Aïssatou Lame ALMEIDA du Bureau de la Commission de l’UEMOA à Dakar et M. Mor DIENG, Président de l’Ordre National des Experts Comptables et Comptables Agréés (ONECCA)

Laisser un commentaire