Ads 1

🔮VIDÉO–LIBRE CIRCULATION DANS L’ESPACE UEMOA : LA COMMISSION SE DOTE DE DEUX NOUVELLES APPLICATIONS POUR ACCÉLÉRER LA CADENCE

0 778

Dakar abrite du 20 au 24 novembre, un atelier national de formation sur le dispositif d’alerte aux entraves Ă  la libre circulation et au droit d’Ă©tablissement dans l’espace UEMOA, et sur la plateforme de dĂ©matĂ©rialisation de la procĂ©dure d’octroi de l’origine communautaire.

En effet, depuis sa crĂ©ation en 1994, l’Union Économique et MonĂ©taire Ouest-Africaine (UEMOA) s’est assignĂ©e comme objectifs prioritaires de promouvoir l’intĂ©gration rĂ©gionale, le dĂ©veloppement Ă©conomique et la prospĂ©ritĂ© de ses États membres. Pour y parvenir, l’un des piliers fondamentaux de ce grand marchĂ© ouest-africain est la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux.

Or, aujourd’hui, prĂšs de 30 ans aprĂšs, force est de reconnaĂźtre que malgrĂ© les efforts considĂ©rables dĂ©ployĂ©s, il existe encore des entraves Ă  cette libertĂ© de circulation dans notre espace.

Dans l’optique d’apporter des rĂ©ponses beaucoup plus adaptĂ©es Ă  ces Ă©cueils qui relantissent sa bonne marche, la Commission de l’UEMOA s’est dotĂ©e d’une plateforme collaborative entre elle et les Etats membres pour la dĂ©matĂ©rialisation de la procĂ©dure d’octroi de l’origine communautaire ainsi que d’un dispositif d’alerte aux entraves Ă  la libre circulation.

Afin d’opĂ©rationnaliser ces deux applications, la Direction de l’Union DouaniĂšre et de la Libre Circulation (DUDLC) avec l’appui du Programme d’Appui au Renforcement des CapacitĂ©s Institutionnelles de la Commission (PARCI), organise des ateliers nationaux de formation des Experts des Etats membres Ă  l’utilisation desdites applications.

Prennent part Ă  cette importante rencontre de Dakar qui se tient dans un grand complexe hĂŽtelier de la place, des reprĂ©sentants des DĂ©partements ministĂ©riels impliquĂ©es dans les procĂ©dures d’octroi de l’origine communautaire et les questions de libre circulation, des reprĂ©sentants du secteur privĂ©, des Ordres professionnels, des reprĂ©sentants des structures faĂźtiĂšres, les personnes ressources, entre autres.

Nous vous invitons Ă  suivre sur la vidĂ©o ci-dessous, les rĂ©actions successives de M. Amadou Sall DIAL, reprĂ©sentant du ministĂšre sĂ©nĂ©galais de l’Industrie, de Mme AĂŻssatou Lame ALMEIDA du Bureau de la Commission de l’UEMOA Ă  Dakar et M. Mor DIENG, PrĂ©sident de l’Ordre National des Experts Comptables et Comptables AgrĂ©Ă©s (ONECCA)

Laisser un commentaire