Ads 1

🔮VIDÉO–ECHEC DES POURPARLERS AVEC LES AUTORITÉS, BLOCAGE DES NÉGOCIATIONS PAR LE PM : LES AGENTS DE L’ADMINISTRATION SÉNÉGALAISE MENACENT D’ALLER EN GRÈVE GÉNÉRALE

0 495

Face au refus du premier ministre d’exĂ©cuter les instructions du prĂ©sident de la rĂ©publique Macky SALL de les recevoir pour trouver des solutions Ă  leurs revendications, le collectif interministĂ©riel des agents de l’administration sĂ©nĂ©galaise risque de paralyser toute l’administration. C’est ce qu’a annoncĂ© le coordonnateur du collectif Oumar DRAMÉ lors de la rencontre avec la presse qui s’est tenue ce mardi 9 janvier 2024 Ă  la CNTS de Keur Madia DIOP pour alerter sur la situation. L’attente est trop longue et le collectif a dĂ©cidĂ© de passer Ă  la vitesse supĂ©rieure puisque le chef du gouvernement n’a toujours pas dĂ©cidĂ© de leur accorder une audience malgrĂ© toutes les dĂ©marches entreprises dans ce sens.

Au prĂ©alable, le coordonnateur a tenu Ă  rappeler que sur les 7 points de revendications mis sur la table du gouvernement, seul le problĂšme relatif au reclassement des diplĂŽmĂ©s et leur rĂ©troactivitĂ© ont Ă©tĂ© rĂ©solu alors que les autres points restent toujours sans solutions. Le premier ministre Amadou BA, suite aux instructions fermes donnĂ©es par le prĂ©sident Macky SALL au sortir du conseil des ministres du 23 dĂ©cembre 2023, n’a toujours pas donnĂ© une suite favorable Ă  une rencontre d’Ă©changes. À cet effet, le collectif compte dĂ©rouler un nouveau plan d’action pour obtenir gain de cause. Oumar DRAMÉ annonce « l’organisation d’une marche de revendications avant le 20 janvier prochain Ă  la place de la nation. Une demande sera d’ailleurs soumise au prĂ©fet pour validation, afin qu’aucun prĂ©texte ne soit retenu pour interdire la tenue de ce rassemblement ».

« Si le gouvernement continue Ă  tergiverser, notamment sur la question de l’indemnitĂ© de logement qui est une injustice flagrante qu’il faut obligatoirement remĂ©dier, le collectif poursuivra son plan d’action comme prĂ©vu aprĂšs la fin du prĂ©avis de grĂšve dĂ©jĂ  dĂ©posĂ© en ce dĂ©but du mois de janvier. Et cela mĂȘme si cette dĂ©marche coĂŻncide avec la pĂ©riode de l’Ă©lection prĂ©sidentielle » a dĂ©clarĂ© Oumar DRAMÉ qui ajoute que la demande du collectif au chef de l’État de leur accorder cette audience reste une prioritĂ© pour discuter sur leurs revendications mais Ă©galement pour trouver des solutions dĂ©finitives.

Retrouvez sur la vidĂ©o ci-dessous, l’intĂ©gralitĂ© des dĂ©clarations tenues lors de cette rencontre avec la presse mardi.

Youssouf B H SANÉ

Laisser un commentaire