Banniere logo
Unacois

Les directeurs généraux du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), de la Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS), de l’Agence de promotion et de développement de l’artisanat (APDA), de la société Satur-BTP et de BMS- Habitat se sont retrouvés, ce jeudi, pour sceller les bases d’une collaboration stratégique visant à construire de logements destinés aux artisans. S'adressant à l'assistance, l’administrateur général du Fongip, M. Doudou Ka, a indiqué qu’il s’agit d’une initiative du ministre en charge du logement. Il rappellera que le Fonds de garantie des investissements prioritaires avait été mis sur pieds pour l’accès au logement aux personnes à revenu modeste ou irrégulier Fogalo. Les deux signataires de ce jour y étaient parties prenantes, la BHS et le Fongip. 

Depuis, de grands avancements ont été réalisés permettant, souligne M. Ka, d’appuyer une politique de construction massive de logements sociaux dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE). Pour ainsi répondre à la demande forte de logements qui est estimée entre 10 000 et 15 000 par an, le Dg du Fongip a évoqué des différents pôles urbains qui ont déjà démarré au niveau du territoire national.

Ces avancées, a-t-il fait savoir, ont été toujours réalisées avec un partenaire stratégique et une institution financière de référence au Sénégal qu’est la BHS. «Aujourd’hui, le secteur bancaire compte une vingtaine de banques mais la BHS est la seule dont la principale activité est le secteur de l’habitat alors que le Plan d’actions prioritaires (Pap) 2014-2018 fait sortir un gap de financement pour l’habitat social de plus de 200 milliards de francs CFA», a-t-il relevé.

Un secteur qui figure parmi les secteurs clés du PSE dont le poids dans le PIB national représente plus de 11% et qui possède un fort potentiel de création d’emplois. Le Directeur général de la BHS a soutenu que les défis pour parachever cette construction massive sont importants. Et l’intervention du système bancaire est indispensable.
Ainsi la signature de cette convention, où chacun des actions va jouer son rôle, marque une grande avancée permettra les garanties hypothécaires. En ce sens, a-t-il ajouté, l’accès au crédit à des personnes à revenus modestes ou irréguliers, notamment ici les artisans, les acteurs du secteur informel qui d’après une étude récente, représente 97% de la population active du Sénégal.

Ch. Seck NDONG

Template Settings
Select color sample for all parameters
Red Green Olive Sienna Teal Dark_blue
Background Color
Text Color
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family
Direction
Scroll to top
0
Partager