Le Sénégal à l’instar de la communauté internationale va célébrer la journée mondiale de lutte contre le paludisme ce mardi 25 avril 201 à Kaolack. Le thème est «En finir pour de bon avec le paludisme »

Cette année, l’Organisation Mondiale de la Santé préconise de donner une impulsion à la prévention et à son intensification.
Selon l’OMS, la prévention est la stratégie cruciale pour réduire l’impact de cette maladie qui continue de faire plus de 400 000 morts par an.

Dans toute l’Afrique subsaharienne, qui concentre une lourde part de cette maladie, on a estimé qu’en 2015, 53% de la population à risque dormait sous une moustiquaire imprégnée, contre 30% en 2010.
Entre 2010 et 2015, le nombre des traitements préventifs pour les femmes enceintes a été multiplié par 5 dans 20 pays africains.

Par ailleurs, l’intensification de la prévention prônée par l’OMS a permis à de nombreux pays de réduire leur charge de morbidité. A l’échelle mondiale, entre 2010 et 2015 le nombre de cas de paludisme a baissé de 21% et celui des décès de 29% sur la même période de 5 ans.
D’ici 2020, la stratégie technique mondiale de l’OMS contre le paludisme demande une diminution de 40% du nombre de cas et de décès dus au paludisme par rapport à 2015.

Notre pays, conformément à la vision du plan mondial de lutte contre le paludisme et aux directives de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a mis à l’échelle les interventions à efficacité prouvée pour avoir un impact significatif et durable sur la morbidité et la mortalité palustres.
Résultats: une régression significative de plus de 50% entre 2009 et 2015 avec une prévalence qui est passée de 3% à 1,2%.

Cependant, des défis demeurent encore, notamment l’accès universel aux interventions majeures que sont le diagnostic par les tests de diagnostic rapide (TDR) et le traitement par les combinaisons thérapeutiques à base d’Artémisinine (CTA) jusqu’au niveau communautaire et surtout l’utilisation des services de prévention par les populations notamment la moustiquaire imprégnée d’insecticide.

Le Sénégal, dans le sillage de la stratégie mondiale 2016-2030 et de la stratégie africaine de lutte contre le paludisme, s’est fixé comme objectif la pré-élimination du paludisme d’ici 2020 à travers le plan stratégique national 2016-2020.
Ainsi 8.500.000 Moustiquaires Imprégnées à Longue Durée d’Action ont été distribuées à plus de 98 % sur l’ensemble du territoire en 2016.

Placée sous la présidence d’honneur du Pr Awa Marie COLL SECK, Ministre de la Santé et de l’Action sociale le Programme National de
Lutte contre le Paludisme (PNLP) et l’ensemble des partenaires comptent mener un certain nombre d’activités dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre le Paludisme.

1. Jeudi 20 avril à 11h: Signature du pacte d’engagement pour la lutte contre le paludisme par le Haut conseil des collectivités territoriales, à l’hôtel Radisson à Dakar.

2. Mardi 25 avril 2017 à 16h: Célébration officielle de la journée mondiale de lutte contre le paludisme dans le district de Kaolack sous la présidence effective du Pr Awa Marie Coll SECK, Ministre de la Santé et de l’Action Sociale.

Irama SANE

Ajouter un Commentaire

Scroll to top