Trois sites historiques identifiés dans la région de Tambacounda vont être restaurés dans le cadre d’un programme de réhabilitation des lieux de mémoire, engagé par le ministère de la Culture et de la Communication. Mbagnick Ndiaye a cité la tombe de l’Almamy Malick Sy de Ouro Himadou, les vestiges de Ndoungousine dans le Niani Kalankadougou, les ruines du fort de Sénédébou adossé à la Falémé, entre autres.

Ces lieux de mémoire qui vont bénéficier de ce programme en 2017 et 2018, a annoncé le ministre de la Culture et de la Communication, au cours de la rencontre avec les chefs traditionnels de la région de Tambacounda. Pour lui, les services techniques sont en train d’identifier d’autres sites. Il s’agit, à travers la réhabilitation de ces sites, « d’offrir aux populations des repères du passé qui vont permettre une réappropriation de notre histoire, de nos valeurs de civilisation et de notre identité culturelle, pour pouvoir s’ouvrir aux autres », a indiqué Mbagnick Ndiaye.

Pour le ministre de la Culture, le président de la République Macky Sall a apporté son soutien à cette « démarche inédite ». A travers tout le pays, ces sites incluent des lieux religieux et non-religieux, a-t-il noté.
Le patrimoine immatériel n’est pas en reste car il est prévu de réhabiliter le « Kankourang », le « Xooy » sérère et le « Taaxuraan » de la région de Diourbel.

Ajouter un Commentaire

Scroll to top