Le chef du MoDem demande notamment au candidat d'En Marche d'introduire la proportionnelle aux élections, s'il veut son ralliement.

Le président du MoDem, François Bayrou, a proposé mercredi une alliance sous conditions à Emmanuel Macron, candidat hors parti à l'élection présidentielle, mettant mis fin à plusieurs mois d'un suspense entretenu jusqu'au dernier moment.
J'ai décidé de proposer à Emmanuel #Macron une alliance pour offrir à la France une vraie alternance. #Présidentielle2017 #ConfBayrou

— François Bayrou (@bayrou) 22 février 2017

"Nous sommes dans une situation d'extrême risque et, à cette situation exceptionnelle, je pense qu'il faut une réponse exceptionnelle ", a-t-il dit au siège de son parti. "J'ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d'alliance", a-t-il ajouté, renonçant pour sa part à se présenter lui-même à l'élection.

L'introduction de la proportionnelle aux élections

Il a cependant assorti cette offre de plusieurs conditions dont l'introduction de la proportionnelle aux élections.
"Je demande expressément que le programme de Macron comporte une loi de moralisation "@bayrou #ConfBayrou#Bayrou2017

— Jeunes Avec Bayrou (@LesJeunesBayrou) 22 février 2017

François Bayrou n'était crédité ces derniers jours que de 5% à 6% des intentions de vote par les sondages sur le premier tour de la présidentielle. Mais sa décision n'en risque pas moins de peser sur la campagne, à deux mois de ce premier tour.

Son électorat potentiel empiète sur ceux du candidat de droite, François Fillon, et de l'ex-ministre de l'Economie de François Hollande, Emmanuel Macron, au coude-à-coude pour accéder au second tour, face la présidente du Front national, Marine Le Pen.

(avec Reuters)

Ajouter un Commentaire

Scroll to top